• BONNE ANNEE 2011

    Mes Chères Sœurs et Frères en Christ, ma chère famille, mes chers amis, mes Chères connaissances ou relations,chers visiteurs de mon blog, 

    Voici que nous avons tous la grâce de voir commencer cette nouvelle année 2011, entourés pour certains de leur famille, pour d’autres leurs amis, et pour d’autres encore ceux qui leur chers et amicaux.

    D'autres encore auront été seuls, pour de multiples raisons, et mes pensées ont été avec eux.

    Oui, nous aurions pu ne point partager ces moments, nous aurions pu être souffrants, ou dans la tristesse, ou bien ne plus être là du tout et donnant, sans le vouloir, du chagrin à ceux qui, dans le cas de l’incroyant, ne puissent pas comprendre que pour le Chrétien né de nouveau, partir est de loin le meilleur, mais je le précise, au temps marqué selon le dessein de notre Père Céleste, notre Seigneur, notre Dieu.

    N’oublions donc pas ceux qui sont dans la tristesse pour une raison ou une autre et aidons ceux qui sont dans la souffrance, selon les moyens que Dieu nous accorde pour ce faire.

    Parfois beaucoup « rêvent » de voyages lointains où ils iraient annoncer l’Evangile, où ils voudraient aider ceux qui en ont besoin, etc. , ce qui est honorable, mais leurs yeux sont fermés sur ceux qui à deux pas de leur porte tende une main ou pousse un cri d’appel, que personne ne voit ni n’entend.

    A tous je confesse que parfois je reconnais devant tous, devant les anges et devant Dieu, j’ai été dans ce cas et je m’efforce, depuis cette constatation, à être attentive et ouvrir un peu plus mes yeux et mes oreilles, tout en demandant la direction à notre Dieu.

    J’aimerai partager une petite histoire, je ne vous formulerai pas aujourd’hui des vœux classiques, je vous demande donc un peu d’attention et de réflexion, histoire de donner un peu d’action et de mouvement dans ces propos.

    Le titre de cette histoire est : L’âne au fonds du puits.

    Un jour, l'âne d'un fermier est tombé dans son puits.  L'animal gémissait pitoyablement pendant des heures, et le fermier se demandait comment il allait faire pour le hisser hors du puits, appeler une grue ou autre engin lui couterait très cher. Finalement, il a décidé que l'animal était vieux, qu’il n’était plus aussi efficace que dans son jeune âge. Le puits devait disparaître de toute façon, asséché et les pluies étant de plus en plus rares, ce n'était pas rentable pour lui de récupérer l'âne, il décide donc d’ensevelir l’âne et de condamner le puits inutile. Il a invité tous ses voisins à venir et à l'aider. Ils ont tous saisi une pelle et ont commencé à enterrer l'âne dans le puits.

    Au début, l'âne a réalisé ce qui se produisait et se  mit à crier terriblement. Puis à la stupéfaction de chacun, il s'est tu. Quelques pelletées plus tard, le fermier, triste et curieux,  a finalement regardé dans le fond du puits et a été étonné de ce qu'il a vu.
    Avec chaque pelletée de terre qui tombait sur lui, l'âne faisait quelque chose de stupéfiant. Il se secouait pour enlever la terre de son dos et montait dessus.

    Pendant que les voisins du fermier continuaient à pelleter sur l'animal, il se secouait et montait dessus. Bientôt, chacun a été stupéfié que l'âne soit hors du puits et se mit à trotter ! Bien décidé à continuer à servir son maître et lui montrer ainsi qu’il pouvait encore être utile.

    Que pouvons-nous tirer de cette histoire et particulièrement en ce début d’année ?

    Durant l’an passé, et peut-être même plusieurs années auparavant, nous avons subi des moments où nous avons cru que la vie essayait de nous engloutir par toutes sortes de poussières, pouvant se transformer en toutes sortes de graviers, de cailloux, de pierres, de rocs, de murs, de montagnes, toutes choses qui voulaient nous empêcher d’avancer.

    Certains ont eu le courage et la force de demander à Dieu qu’il leur accorde la délivrance en leur montrant ce qu’ils devaient faire : se secouer !

    D’autres, ne connaissent pas qu’ils ont la possibilité d’être aidés par Dieu. Ils ont fini l’année avec les épaules douloureuses, le dos courbé, et après quelques réjouissances amicales, ils repartent sur 2011 aussi chargés et tristes intérieurement, en se posant beaucoup de questions auxquelles ils n’ont pas encore de réponse.

    Voici ce qui est pour vous, pour moi, pour nous tous !


    Chacun de nos ennuis est une « pierre » (ou parfois rocher, qui peut être aussi gros qu’une montagne).

    Regardons-les comme quelque chose qui nous permet de progresser.

    Nous pouvons sortir des puits les plus profonds en ne nous décourageant jamais.

    Il ne faut jamais abandonner! Je vous propose de vous en remettre à ce que notre Seigneur Jésus-Christ nous a enseigné :

    Demandons la foi à Dieu au nom de Jésus-Christ, recherchons le de tout notre coeur, ainsi :

    Epître de Paul aux Romains, chapitre 10 verset 17 : Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ.

    Evangile selon Matthieu, chapitre 17 verset 20 :C'est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne: Transporte-toi d'ici là, et elle se transporterait; rien ne vous serait impossible.

    Evangile selon Marc, chapitre 11 versets 22 à 24 :Jésus prit la parole, et leur dit: Ayez foi en Dieu. Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne: Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir. C'est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et vous le verrez s'accomplir.

    Vous avez besoin d’aide ?  Demandez à Dieu : Epître de Jacques, chapitre 1 verset 2 à 8 :Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l'épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien. Si quelqu'un d'entre vous manque de sagesse, qu'il l'a demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée. Mais qu'il l'a demande avec foi, sans douter; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d'autre. Qu'un tel homme ne s'imagine pas qu'il recevra quelque chose du Seigneur: c'est un homme irrésolu, inconstant dans toutes ses voies.

    Je partage avec vous ces mots que je m’attribue en premier, car nous sommes tous dans le besoin de nous soutenir les uns les autres, de nous encourager les uns les autres, parfois par des psaumes, des hymnes,  des cantiques spirituels, des passages de la Parole de Dieu.

    Donc je m’attribue ces mots en premier et vous les conseille :

    Epître de Paul aux Romains, chapitre 12 verset 3 : Par la grâce qui m'a été donnée, je dis à chacun de vous de n'avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun.

    Pour cette nouvelle année, je souhaite à chacun d’entre nous que dans les moments les plus sombres, ou ceux dont on ne peut imaginer l’issue,  nous ayons foi en Dieu.  Libérons nos cœur de la haine, de l’envie de vengeance, demandons à Dieu qu’il mettent en nous des sentiments de pardon, d’amour, libérons notre esprit d’inquiétudes, et laissons place à recevoir de Dieu la solution imprévisible et parfaite qu’il a préparée. Que notre façon de vivre soit simple et vraie, honnête et sans jalousie. Donnons à ceux qui nous demandent, ouvrons nos yeux et nos oreilles, tendons la main. N’attendons rien en retour. Trouvons sur notre chemin la bonne attitude qui ravira notre Père dans les cieux et qui glorifiera son nom.

     Voici le désir de mon cœur pour vous tous, pour cette nouvelle année 2011 :

    Epître de Paul aux Romains chapitre 15 verset 13 : Que le Dieu de l'espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance, par la puissance du Saint Esprit!

    Bonne et heureuse année avec Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

    Avec tout mon amour, Marie.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :