•  

     

     

     Luc 17 versé 5 et 6 : « Augmente-nous la foi. »
    Jean Baptiste nous apprit à prier. Les apôtres demandent à Jésus : "apprend-nous à prier".
    Nous devons donc prier comme il est écrit, comme Jésus nous l’apprend, nous l‘enseigne,  comme la parole de Dieu nous l’apprend.
    A ce moment,  les apôtres demandent à Jésus de leur augmenter la foi.
    Nous notons qu’il n’y a aucune intervention de Jésus. Il leur dit seulement que s’ils avaient de la foi comme un grain de moutarde noire, sénevé, ils diraient à ce sycomore : déracine-toi et plante-toi dans la mer et il leur obéirait. Nous notons que les apôtres s'attendaient certainement à une action quelconque de Jésus sur eux qui leur aurait permis de tout-à-coup avoir une immense foi, mais, rien, juste une réponse qui nous va nous pousser à faire le pas de foi, d'entrer en action avec confiance totale en Lui. Il leur demande d'agir.
    C’est à nous d’augmenter notre foi. Comment ? Comme lorsqu’on cultive son jardin, si on veut on beau jardin, il faut le cultiver.
    Nous allons prendre ce qui est objectif et le mettre en pratique.
    Ce qu’on voit ne signifie pas une fin en soi, mais si nous sommes objectifs nous comprenons qu’il existe  des lois : la loi naturelle, la loi humaine et la loi spirituelle.
    Nous allons donner la première place à la loi spirituelle.
    C’est Dieu qui change la loi naturelle : c’est le miracle de Dieu, vivant encore aujourd’hui et agissant encore aujourd’hui comme hier et éternellement.
    Regardons l’histoire d’Ezéchias, ce Roi qui devait mourir : Dieu a changé la loi naturelle qui voulait au travers de ces ulcères le faire mourir, mais Dieu dans son amour et sa grâce lui donna 15 années de vie supplémentaires.
    Si nous regardons dans Matthieu 17 versets 14 à 21
    Les apôtres ont réalisé qu’ils avaient besoin de plus de foi pourquoi ?
    Et bien nous constatons que c’est juste après un échec, qu'ils leur demandent.
    Ils demandent aussi à Jésus pourquoi ils n’ont pu chasser le démon, de cette maladie, car c’est satan qui nous afflige dans la maladie, (la maladie ne vient pas de Dieu) donc, pourquoi?   Ils ont essayé, ils ont surement  prié et ils ont agit comme dans bien d'autres cas, mais ils se retrouvent là, particulièrement, devant un échec, rien n'a changé.
    Jésus nous donne encore un enseignement : Ils ont été incrédules : Ils ont laissé juste s’installer l’idée que ce n’était pas possible de guérir de cette maladie, c’est une maladie trop grave, ce n’est pas possible, ce cas est désespéré, personne n'en guéri. 
    C’est là que Jésus leur répond que s’ils avaient seulement de la foi comme un grain de sénevé etc…. Mais, il y a un "mais", et ce "mais" lorsque Jésus l'utilise dans son exhortation, nous donne une indication très importante : cette sorte de démon ne sort que par la prière et le jeûne. Voilà la clé afin d’augmenter notre foi : En se préparant, en s’attendant au miracle.  (Il serait aussi bon de pouvoir une autre fois développer la prière et le jeûne dans une autre rubrique). C'est en quelque sorte une préparation de notre coeur, de notre âme et de notre esprit dans le but de délivrer de la souffrance des personnes et de les guérir, non pas par notre propre volonté, mais pour accomplir la Parole du Seigneur en son Nom et afin qu'Il soit glorifié, et surtout que beaucoup soient sauvés.
    Nous voyons aussi que Jésus avant de commencer son ministère sur la terre, s’est retiré dans le désert et a jeûné et a prié, sans cesse, jour et nuit, pendant 40 jours,  Il s’est préparé. Il nous montre là l'exemple à suivre. Et nous devons nous préparés aussi, nous n’avons rien de différent, Il nous a tout donné. Quel grand amour. Pourvu que nous suivions ses pas.
    Alors, nous comprenons aussi que l’incrédulité n’engendre que l’endurcissement des cœurs, et nous éloigne de la compassion pour notre prochain.
    Nous avons besoin de croire et de grandir dans la foi, notre foi grandit lorsque nous voyons Dieu agir et Dieu nous encourage à travers nos expériences de foi. Vous remarquerez que lorsque nous vivons une expérience avec Dieu, que soudain nous le voyons agir de manière surnaturelle, dans les petites choses comme dans les grandes, tout-à-coup notre foi est revivifiée, il se fait ressentir dans notre coeur et notre esprit, un treissaillement de bonnheur que nous ne pouvons souvent jamais exprimer que par des cris de joie ou des larmes de joie, d'une immense joie car nous savons ce qu'Il a fait pour nous ou nos proches,ou notre prochain.
    Et qu’est-ce la Foi ? "Or, la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas". Hébreux 11 verset 1. Faut-il encore de nos jours espérer en quelqu'un, en quelque chose.  Le monde d'aujourd'hui veut nous conduire plutôt a vivre dans l'illusion, le mensonge, plutôt que dans l'espoir. Avoir l'espoir dans l'illusion ne mène à rien, avoir la ferme assurance dans l'espoir que nous avons, nous amène à la foi.
    Mais d’où vient cette foi ?
    Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de La Parole de Dieu. Et Christ est cette Parole qui s'est faite chair et qui vient jusqu'à nous pour nous sauver.  Nos regards doivent être fixés sur Jésus, et lui seul. N'oublions pas lorsque Pierre a marché sur les eaux, dès qu'il a tourné son regard sur l'impossible, sur ces déchaînements des flots et du vent, il a commencé à s'enfoncer dans l'eau, et lorsque son regard s'est retourné vers Jésus qui lui tendait sa main, il a pu continuer son "chemin" saint et sauf.
    Voyons lorsque une personne est malade, souffre, il est préférable que des gens de foi soient autour de cette personne, avec des paroles de Christ, des paroles de guérison,des paroles de paix, des paroles de pardon, des paroles de réconciliation;  Et non pas lui souffler des paroles négatives qui n’engendrent aucune issue souhaitable.
    Dieu a quelque chose de grandiosement meilleur pour nous.
    Nos regards sur Jésus : Hébreux 12 verset 2 "Ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui Lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l'ignominie, et s'est assis à la droite du trône de Dieu".             Jésus est le consommateur de notre foi : Ce que nous craignons, c’est ce qui nous arrive. (Livre de Job chapitre 3 verset 25). Voilà ce que nous enseigne Jésus.
    Comment se maintenir dans la foi ? C’est dans notre communion quotidienne avec Dieu que nous sommes maintenus dans la foi. Si nous sommes « déconnectés », nous perdons notre foi. C’est la nourriture spirituelle, la parole de Dieu qui nous nourrit et entretien notre foi. Car ce que Dieu dit, arrive, tôt ou tard, mais cela arrive en son temps.
    Nous avons donc besoin d’une foi vivante. Nous devons mettre notre foi en action et Le Seigneur la mène à la perfection.
    Evangile selon Marc 5 versets 25 à 34 : Nous notons « ayant entendu…au verset 27 » Donc,  cette femme juive, avait entendu parler de Jésus, de ses miracles, et, rappelons nous aussi comment Marie, la mère de Jésus, a gardé ces paroles et elle les a repassées dans son cœur. (Evangile selon Luc chapitre 2 verset 19).
    Or, comme la loi juive interdisait à une femme avec la perte de sang de s’adresser à un homme, disons la loi humaine, religieuse,  cette femme est allée au-delà de cette loi, par la foi elle se place là où discrètement elle va pouvoir toucher le pan de l’habit de Jésus, et sa foi va la guérir.
    Après avoir entendu, entendu quoi ? La Parole de Dieu, que vais-je faire ? Posons-nous la question. Et bien tout simplement nous allons pas à pas, mettre en pratique. C'est pas plus compliqué. (C'est pas si facile non plus).
    L’ENNEMI DE LA FOI : Le raisonnement humain.
    Ayant entendu, cette femme a mis en pratique. Elle a fait une action, un pas, au-delà de tout raisonnement hummain, au delà d'une logique terrestre, limitée. La foi qu'elle a eu s'est transformée en miracle qui n'est que l'accomplissement de la consommation de notre foi par Jésus-Christ.
    Des personnes se disent : Je suis chrétien, je suis sauvé. Mais attention on risque de devenir religieux, et être religieux c’est tout sauf la VIE. Et la vie est en Christ. 
    C’est comme une belle voiture bien grosse, bien belle, bien tout ce que vous voulez mais sans carburant. nous pourrions comparer ceci, la personne au bord de la route, venant juste d'acquérir sa superbe automobile, mais n'a pas mis de carburant et reste là, des gens s'arrêtant pour le secourir lui disent de mettre de l'essence ou du gaz-oil, mais il ne veut pas, il pense que juste d'avoir une auto suffit, et ces gens donc se mettent à rire et se moquer, en disant ce conducteur est insensé. Mais nous pouvons nous aussi être insensés si nous n'avons pas de foi, nous avons Jésus parce que nous l'avons accepté comme sauveur personnel, et puis? Qu'avons nous à dire de l'intervention de Jésus dans notre vie? Qu'a-t-il fait? Que fait-il aujourd'hui? et Que va-t-il faire dans les jours à venir?
    Cette femme s’est dit : Je veux moi aussi la bénédiction, elle a été confiante en Jésus-Christ,  malgré ce qu’avaient prononcé tous les médecins qu’elle avait consultés.
    Elle s’est approchée de Jésus, les lépreux aussi se sont approchés de Jésus, encore une fois, on voit qu’ils ont eux aussi enfreint la loi humaine, religieuse et naturelle. L'interdiction aux lépreux de s'approcher des autres. Ils ont fait ce pas de foi et ils ont été guéris.
    Cultivons ce qui est positif, positif dans la confiance que nous accordons dans la Parole du Seigneur bien sûr, en nous dirigeant toujours vers ce que le Seigneur a de meilleur pour nous, nous annonce t- Il la maladie ?, la tristesse ?, la souffrance ? ou la perdition ? Non il nous annonce une bonne nouvelle : Il nous offre gratuitement le salut, la guérison, la paix, la joie, et toute l’abondance dans notre vie, mais pas celle du monde, mais plutôt celle qu’il a préparée d’avance pour nous.
    Croyons, dans notre coeur et confessons de notre bouche, et nous serons sauvés. Nous serons restaurés, nous serons guéris, nous sortirons des mauvais chemins, des embrouilles de la vie, et respectons aussi la voie qui nous conduira dans la foi, la délivrance, la guérison, le pardon etc. Cette voie est le Chemin, La Bible est notre livre de recettes.
    Lisons 1ère Epître de Jean au chapitre 1
    Nous sommes toujours émerveillés de voir que la bible a un chapitre entier dans l'Epître aux Hébreux chapitre 11. Ce chapitre est consacré uniquement à la foi !
    Luc chapitre 18 versets 1 à 8
    Ne nous lassons pas d'insister auprès de Dieu dans nos prières, c'est un exemple que Jésus nous cite pour que nous le suivions, parfois nous avons la foi un moment et puis la chose tarde à se produire alors nous nous lassons et nous disons même parfois que ce n'est pas la volonté de Dieu, pour avoir bonne conscience. Confions-nous en Lui seul, gardons notre foi, notre confiance en lui, si ce que nous lui demandons est conforme à sa Parole, et nous le verrons s'accomplir. Le Seigneur se pose la question de savoir si lorsqu’Il reviendra trouvera –t- il la foi sur la terre?
    Que nous enseigne Jésus ? : Priez sans cesse, sans relâchement, priez jusqu’à l’exaucement de la requête.  Cette veuve qui cassait la tête, à un juge inique et qu’il l’a exaucée, Jésus nous dit que si nous prions sans cesse, il nous exhaussera dans notre persévérance car Dieu nous aime, et ne nous laissera pas, ne nous abandonnera pas.
    En nous exhaussant, Dieu nous fait grandir dans la foi, ne méprisons pas cette foi qui ne peut que grandir lorsqu’elle est vivante.
    Il nous dit que les élus, les personnes chrétiennes donc, sont en prière nuit et jour, et que Dieu leur fera justice promptement, à cause de leur persévérance.
    Nous devons prier avec persévérance, avec endurance, avec patience jusqu’à ce que cela arrive.
    D’où savoir comment prier?  Nous devons nous laisser conduire par Sa Parole et par notre relation avec le Saint-Esprit.
    On ne peut pas marcher ou courrir en étant assis, ou en rampant, ou en étant couché, on ne peut marcher qu’en étant debout.
    Lisons au Livre d'Habakuk chapitre 2 versets 1 à 4
    "Le justre vivra par sa foi".
    Lisons L'Epître aux Hébreux chapitre 11 verset 6
    "Or, sans la foi il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'Il es le rémunérateur de ceux qui le cherchent".
    Si ce que nous demandons à Dieu tarde, ne nous relâchons pas, continuons nos prières, avançons et nous resterons dans la patience et la persévérance, nous verrons s’accomplir cette chose. Une expression de notre époque actuelle me vient soudain : "Ne lâchons pas l'affaire", allons jusqu'au bout.
    Ayons les yeux plus qu’ouverts. Dieu peut faire des choses étonnantes.
    Dieu se servira des personnes disponibles, il faut nous rendre disponibles pour Dieu et il se servira de nous. Si nous ne sommes pas disponibles, il se servira d’autres personnes.
    Il nous faut donc être prêts et disposés dans les mains de Dieu.
    Que le Seigneur nous bénissent tous, qu'Il touche nos coeurs, et qu'Il nous conduise chacun dans ce qu'Il a préparé d'avance pour nous, dans le Saint Nom de Jésus-Christ, Amen.

    votre commentaire
  • Que dois-je faire pour être sauvé (e) ? Y-a-t-il une condition ?

    Beaucoup de personne se posent la question et voudrait bien connaître le Chemin.

    Jésus-Christ nous dit : "je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi". (Evangile selon Jean chapitre 14 verset 6)

    Le Père nous dit "Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection" (Evangile selon Matthieu chapitre 3 verset 17). Dans ce passage de l'Ecriture, l'Esprit-Saint nous révèle la nature divine de Jésus-Christ.

    Ce n'est pas par notre propre volonté que nous sommes sauvés, car notre coeur est mauvais, nos pensées sont loin de Dieu et nous ne pouvons absolument rien faire de nos propres forces pour être sauvés !

    Nous sommes sauvés par la Grâce de Dieu, par Son Amour, par le Don qu'Il nous fait, oui, Il nous donne son Fils Unique, Jésus n'est pas assassiné ou tué par quelqu'un, ou groupe de personnes, Jésus se donne lui-même en sacrifice en acceptant l'angoisse qui le fera suer de grumeaux de sang, en acceptant d'être abandonné, en acceptant d'être opprimé et d'être insulté, en acceptant d'être humilié,  en acceptant d'être mal traité et d'être battu de coups,de soufflets,  en acceptant qu'on lui crache au visage, en acceptant une couronne d'épines qui va meurtrir sa tête, en acceptant qu'on se moque de lui, en acceptant d'être jugé injustement, en acceptant d'être mis au bois, en acceptant de très longues souffrances, en acceptant de fortes douleurs, en acceptant le vin mélé de fiel et vinaigre, en acceptant que son coeur soit percé, en acceptant de nous pardonner et enfin en acceptant de mourir dans l'agonie. Pourquoi ? Pour rendre possible l'effacement total de nos péchés, nos transgressions, nos iniquités. Pour nous rendre la Paix, la vraie Paix,  du coeur, de l'âme, de l'esprit, pour nous donner l'accès pour communiquer de nouveau avec le Père. Pour nous guérir, pour nous sauver de ce monde perdu et nous donner la Vraie Vie, la Vie Eternelle auprès de Lui, auprès du Dieu trois fois Saint.

    Ceci a été annoncé il y a très longtemps, nous pouvons lire un passage éloquant qui nous bouleverse et nous ouvre les yeux, ceux du coeur, lorsque nous lisons le livre du Prophète Esaïe au chapitre 53 entier les  versets 1 à 12 :

    "Qui a cru à ce qui nous était annoncé ? Qui a reconnu le Bras de l’Eternel ?
    Il s’est élevé devant Lui comme une faible plante, comme un Rejeton qui sort d’une terre desséchée ; Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, et Son aspect n’avait rien pour nous plaire.
    Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, nous L’avons dédaigné, nous n’avons fait de Lui aucun cas.
    Cependant, ce sont nos souffrances qu’Il a portées, c’est de nos douleurs qu’Il s’est chargé ; et nous L’avons considéré comme puni, frappé de Dieu, et humilié.
    Mais Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités ; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui, et c’est par Ses meurtrissures que nous sommes guéris.
    Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait sa propre voie ; et l’Eternel a fait retomber sur Lui l’iniquité de nous tous.
    Il a été maltraité et opprimé, et Il n’a point ouvert la bouche, semblable à un agneau que l’on mène à la boucherie, à une brebis muette devant ceux qui la tondent ; Il n’a point ouvert la bouche.
    Il a été enlevé par l’angoisse et le châtiment ; Et parmi ceux de Sa génération, qui a cru qu’Il était retranché de la terre des vivants et frappé pour les péchés de mon peuple?
    On a mis Son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, quoiqu’Il n’eût point commis de violence et qu’il n’y eût point de fraude dans Sa bouche.
    Il a plu à l’Eternel de la briser par la souffrance… Après avoir livré Sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera Ses jours ; Et l’œuvre de l’Eternel prospérera entre Ses mains.
    A cause du travail de Son âme, Il rassasiera Ses regards ; Par Sa connaissance mon serviteur juste justifiera beaucoup d’hommes, et Il se chargera de leurs iniquités.
    C’est pourquoi je Lui donnerai Sa part avec les grands ; Il partagera le butin avec les puissants, parce qu’Il s’est livré Lui-même à la mort, et qu’Il a été mis au nombre des malfaiteurs, Parce qu’Il  a porté les péchés de beaucoup d’hommes, Et qu’Il a intercédé pour les coupables."

     Jésus-Christ nous dit dans l'Evangile selon Jean  au chapitre 10 verset 18 : "Personne ne me l'ôte, mais je la donne de moi-même; j'ai le pouvoir de la donner, et j'ai le pouvoir de la reprendre : tel est l'ordre que j'ai reçu de mon Père"     Jésus parlais de sa vie. Il nous parle dans Esaïe, en nous disant que nous étions comme des brebis. Oui, nous étions des brebis perdues, sans berger. Et voici une bonne nouvelle : Nous pouvons retrouver notre Berger, notre Bon Berger, celui qui donne Sa vie pour Ses brebis, et Il nous dit aussi que Ses Brebis entendent et reconnaissent sa voix.

    Mes amis, la religion ne sauve pas, les biens, l'argent, la place dans la société d'aujourd'hui, le pouvoir, la force physique ou matérielle ne sauve pas. Rien dans ce monde ne peut nous sauvé. Tournons-nous donc vers Dieu, notre Sauveur et demandons Lui de venir dans nos coeurs, nos vies afin de nous montrer le Chemin, dans Sa Parole toute Puissante et que Son Saint-Esprit nous remplisse de son intelligence, dans le Puissant Nom de Jésus-Christ Amen.

    Que Le Père Tout Puissant, Créateur de l'Univers, vous bénisse abondamment.

     


    votre commentaire
  • La crainte est différente de la peur.
     La peur nous entraine dans un inconnu, nous  ne savons pas ce qui arrivera, nous ne connaissons pas la réaction, ni les conséquences. La peur nous entraine dans le doute, dans la confusion et nous fait du mal. Si un enfant a peur de ces parents c'est très grave, si cet enfant craint ses parents c'est bien. Cette crainte l'entrainera à avoir une réflexion sur ce qu'il va dire ou faire, il va réfléchir, il connait ce qu'il va se passer en agissant de telle manière, et il voudra consulter ses parents pour avoir un avis juste et bon pour lui, afin de ne pas commettre d'erreur.
    Nous avons tous plus ou moins désobéi à nos parents, tous plus ou moins fait selon notre bon vouloir dans une certaine manière que nous croyions être la liberté.
    Bien sur, certains d'entre nous, nous avons refait surface, nous nous sommes en quelque sorte, relevés de nos "erreurs de jeunesse", mais parfois à quel prix ?
    La Bible nous enseigne à craindre l'Eternel, elle nous dit que c'est l'intelligence.  Mais pourquoi ? Mais que veut dire être intelligent selon la Bible ?
    Etre intelligent c'est accepter que Dieu existe, certains disent : "je ne crois en rien mais je crois tout de même qu'une force, une intelligence supérieure..." Sans le savoir ils manifestent ce que nous dit la Bible, que Dieu a mis la pensée de l'éternité dans le cœur de l'humain. (Lire L'Ecclésiaste, chapitre 3 verset 11).
    L'insensé dit en son cœur : "Dieu n'existe pas" (Lire le Psaume 14). Ce psaume nous révèle que l'intelligence commence lorsque l'on se pose réellement la question de savoir si Dieu existe ou non. Si nous le recherchons de tout notre cœur, Il se révèle à chacun de nous rapidement.
    Pour revenir à la crainte, la crainte de Dieu, ce n'est pas la peur d'un Dieu "Père fouettard" comme nous l'inculque souvent la "religion", style : "c'est le bon Dieu qui te puni !". Non, non, ce n'est pas cela, Dieu est amour et nous indique toutes les bénédictions qu'Il a pour nous au travers de sa Sainte Parole, la Bible. La crainte se développe plus grandement, au fur et à mesure que nous prenons de l'âge, lorsque l'échéance de nos vies, le départ de cette terre se rapproche de plus en plus, notre esprit se pose des questions...
    La crainte est le désir de ne pas se tromper, comme de faire mal alors que l'on croit faire bien, de se placer sous la malédiction au lieu de recevoir la bénédiction, de se couvrir de tristesse alors que nous croyons acquérir la joie.
    Mais la bonne nouvelle d'aujourd'hui, c'est que Dieu a tant aimé le monde qu'Il a donné son Fils unique (Jésus-Christ), afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais qu'il ait la vie éternelle.
    Et cette nouvelle a été annoncée de tout temps par les prophètes et les hommes et les femmes qui marchaient avec Dieu, l'Ancien Testament nous parle de Jésus-Christ et tout le plan de Dieu pour nous sauvé de ce monde mauvais et triste.
    La Bible nous dit " Aujourd'hui si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs", l'Apôtre Paul nous exhorte sur ce que nous dit le Saint-Esprit (Epître aux Hébreux chapitre 3 versets 7 à 13). Lisons aussi le Psaume 95 qui nous supplie: «si vous pouviez écouter aujourd'hui sa voix!"
    Ayons cette crainte sainte, et ne disons plus "Dieu n'existe pas, ou si Dieu existait..." mais recherchons le de tout notre cœur.
    Lisons Esaïe chapitre 48 versets 17 à 19 :
    « Ainsi parle l'Éternel, ton rédempteur, le Saint d'Israël: Moi, l'Éternel, ton Dieu, je t'instruis pour ton bien, Je te conduis dans la voie que tu dois suivre.
    Oh! Si tu étais attentif à mes commandements! Ton bien-être serait comme un fleuve, Et ton bonheur comme les flots de la mer;
     Ta postérité serait comme le sable, Et les fruits de tes entrailles comme les grains de sable; Ton nom ne serait point effacé, anéanti devant moi. »
     
    Que le Seigneur vous bénisse et qu’Il se révèle à vous puissamment si vous le désirez, dans le puissant nom de notre Seigneur Jésus !
     

    votre commentaire
  • Psame 138 : Un message qui nous rassure, nous donne ou redonne de  la joie, et qui nous donne ou redonne envie de nous tourner vers lui Amen !

    Que le Seigneur vous bénisse !

    138:1 De David.Je te célèbre de tout mon coeur,Je chante tes louanges en la présence de Dieu.

    138:2 Je me prosterne dans ton saint temple,Et je célèbre ton nom, à cause de ta bonté et de ta fidélité,Car ta renommée s'est accrue par l'accomplissement de tes promesses.

    138:3 Le jour où je t'ai invoqué, tu m'as exaucé,Tu m'as rassuré, tu as fortifié mon âme.

    138:4 Tous les rois de la terre te loueront, ô Éternel!En entendant les paroles de ta bouche;

    138:5 Ils célébreront les voies de l'Éternel,Car la gloire de l'Éternel est grande.

    138:6 L'Éternel est élevé: il voit les humbles,Et il reconnaît de loin les orgueilleux.

    138:7 Quand je marche au milieu de la détresse, tu me rends la vie,Tu étends ta main sur la colère de mes ennemis,Et ta droite me sauve.

    138:8 L'Éternel agira en ma faveur.Éternel, ta bonté dure toujours,N'abandonne pas les oeuvres de tes mains!


    votre commentaire
  •  

    Bonjour,

    J'ai une bonne nouvelle aujourd'hui, si vous êtes bléssés, tristes, et ne savez que faire :

    40 lignes de bonheur, d'espoir, de consolation.

    "Psaumes 37"

    37:21 Le méchant emprunte, et il ne rend pas;Le juste est compatissant, et il donne.

    37:22 Car ceux que bénit l'Éternel possèdent le pays,Et ceux qu'il maudit sont retranchés.

    37:23 L'Éternel affermit les pas de l'homme,Et il prend plaisir à sa voie;

    37:24 S'il tombe, il n'est pas terrassé,Car l'Éternel lui prend la main.

    37:25 J'ai été jeune, j'ai vieilli;Et je n'ai point vu le juste abandonné,Ni sa postérité mendiant son pain.

    37:26 Toujours il est compatissant, et il prête;Et sa postérité est bénie.

    37:27 Détourne-toi du mal, fais le bien,Et possède à jamais ta demeure.

    37:28 Car l'Éternel aime la justice,Et il n'abandonne pas ses fidèles;Ils sont toujours sous sa garde,Mais la postérité des méchants est retranchée.

    37:29 Les justes posséderont le pays,Et ils y demeureront à jamais.

    37:30 La bouche du juste annonce la sagesse,Et sa langue proclame la justice.

    37:31 La loi de son Dieu est dans son coeur;Ses pas ne chancellent point.

    37:32 Le méchant épie le juste,Et il cherche à le faire mourir.

    37:33 L'Éternel ne le laisse pas entre ses mains,Et il ne le condamne pas quand il est en jugement.

    37:34 Espère en l'Éternel, garde sa voie,Et il t'élèvera pour que tu possèdes le pays;Tu verras les méchants retranchés.

    37:35 J'ai vu le méchant dans toute sa puissance;Il s'étendait comme un arbre verdoyant.

    37:36 Il a passé, et voici, il n'est plus;Je le cherche, et il ne se trouve plus.

    37:37 Observe celui qui est intègre, et regarde celui qui est droit;Car il y a une postérité pour l'homme de paix.

    37:38 Mais les rebelles sont tous anéantis,La postérité des méchants est retranchée.

    37:39 Le salut des justes vient de l'Éternel;Il est leur protecteur au temps de la détresse.

    37:40 L'Éternel les secourt et les délivre;Il les délivre des méchants et les sauve,Parce qu'ils cherchent en lui leur refuge.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique