• Voici ce qu'il nous est annoncé par le Christ, notre sauveur.

    - La Séduction de nouveau.

    Alors qu'il se produira ces choses dont j'ai parlé dans la première partie, Jésus dit : "Si quelqu'un vous dit alors : le Christ est ici, ou : il est là, ne le croyez pas. Car il s'élèvera de faux christs et de faux prophètes; Ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s'il était possible, même les élus. Voici, je vous l'ai annoncé d'avance. Si on vous dit : voici il est dans le désert, n'y allez pas; voici il est dans les chambres, nele croyez pas."

    - La venue de Jésus-Christ.

    Attachons nous donc à la Parole de Dieu. Tout ce qui se passe autour de nous,  nous rappelle et nous confirme ce que le Seigneur, par son Esprit a annoncé déjà depuis des miliers d'années, par les prophètes et les serviteurs de Dieu et puis maintenant par Le Fils, Jésus-Christ, paroles qui nous ont été transmises par les apôtres et les disciples qui ont vécu avec Jésus et ceux qui comme Paul ont reçu la révélation directe de Jésus-christ et sa Parole, sur ce qui doit arrivé.

    Jésus nous dit : "Car comme l'éclair part de l'orient et se montre jusqu'en occident, ainsi sera l'avènement du Fils de l'homme, en quelque lieu que soit le cadavre, là s'assembleront les aigles. Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Alors le signe du Fils de l'homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l'homme venant sur les nées du ciel avec puissance et une grande gloire. Il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrèmité des cieux jusqu'à l'autre."

    Pas le temps de se dire qu'il faut que nous ayons l'huile nécessaire pour nos lampes ! , pas le temps de se dire que c'est peut-être le moment de se tourner vers Dieu pour être rempli de son Saint-Esprit ! c'est en un éclair que Jésus prendra ses élus !

    Il nous recommande de comparer ceci : A quoi reconnait-on que l'été est proche ? Voci ce que dit le Christ : "Instruisez-vous par une comparaison tiré du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l'été est proche."

    De même Jésus nous dit que lorsque nous verrons toutes ces choses, sacons que le Fils de l'homme est proche, à  la porte.

    - La conduite de la plupart des gens dans ce monde.

    Nous voyons, et pas seulement dans le monde des gens non croyants, mais malheureusement aussi et trop, dans le monde des croyants, que chacun vit sa vie, égoïstement, et surtout se souciant de comment ils vont s'habiller, où ils vont habiter, quelle voiture ils vont acheter, auront-ils une piscine ou pas, pourront-ils partir en vacances, auront-ils assez d'argent pour leur loisir ou leur plaisir, etc.

    La parole de Dieu nous dit : "Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfats, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu'à ce que le déluge vînt et les emportât tous : il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme. Alors de deux hommes qui seront dans un champ, l'un sera pris et l'autre laissé; de deux femmes qui moudront à la meule, l'une sera prise et l'autre laissée. Veillez donc puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra."

    Un peu plus loin Jésus nous dit : "C'est pourquoi, vous aussi, tenez vous prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas." et : "Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure à laquelle le Fils de l'homme viendra."

    Aujourd'hui je vous annonce cette nouvelle de la part de Jésus-Christ  : "Repentez-vous et croyez à l'Evangile" et "Aujourd'hui si vous entendez sa voix, n'endiurcissez pas vos coeurs"                

    Que la Grâce de Dieu le Père et l'amour de notre Seigneur Jésus-Christ soient répendus abondamment dans vos coeurs !

    ... A suivre...

    Références : Evangile selon Matthieu, Evangile selon Marc, Epîtres de Paul aux Hébreux.


    votre commentaire
  • L'Evangile est annoncé aujourd'hui plus que jamais.

    Nous avons des moyens bien plus grands que dans les temps passés, médiatiques, musiques, réunions, lectures,prospectus, télévision, radio et sans oublier internet.

    Dans bien des pays, à l'heure actuelle c'est plus facile et plus libre que dans d'autres pays. En avons-nous conscience ? Et pour combien de temps ?

    Réalisons-nous l'oppotunité et la responsabilité de chacun ?

    Ne répondons pas comme Caen : "Suis-je, moi, le gardien de ...?).

    Les temps que nous vivons se rapprochent de plus en plus de la venue prochaine de notre Seigneur.

    Oh, bien sur beaucoup diront : "Depuis que l'on en parle de ce "Jésus" qui doit revenir !".

    La Bible, Livre qui est la Parole de Dieu,  que beaucoup rejète en tant que parole de Dieu, nous parle fortement des moments et des temps. Elle ne nous révèle pas ni l'heure, ni le jour, mais elle nous indique tout de même certains évènements qui doivent arriver avant la venue glorieuse de notre Sauveur.

    Beaucoup de gens possèdent la Bible chez eux, sur une étagère, dans un coin, ou derrière une pile de livres oubliés ou de papiers rangés dans des cartons. Parfois même elle est sur une table de chevet ou dans le tiroir de la table de chevet, et vous savez quoi? Elle n'est jamais ouverte. Elle est pleine de poussière. Elle n'est pas cornée, ou griffonée d'annotations ou de question. Les pages, la reliure sont impécables. Nous avons donc ce livre très précieux et nous l'avons comme je dirais " un porte bonnheur ". Oui,  diront certains, " j'ai la Bible, c'est important".

    Si je vous dis ceci, ce n'est pas pour vous juger, c'est que moi-même, il m'est arrivé,  aussi, de mettre la Bible "de côté" pour un certain temps. Et je sais parfaitement que la Bible est plus qu'un livre, lorsque j'ai repris la lecture quotidienne de la Parole de Dieu, sa méditation, ma vie a pris, je dirais même, repris un sens, Dieu me parle, Dieu me guide, Dieu est la source de ma vie, en Jésus-Christ. Amen.

    Alors que Jésus était avec ses disciples, en particulier, donc dans une intimité, ils lui posèrent une question qui les tracaçait : "Dis nous quand cela arrivera-t-il et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde?".

    Jésus donne quelques indications mais Il donne une précision qui n'est pas de moindre importance : "Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, mais le Père seul".

    Alors ces indications quelles sont-elles ?

    - La séduction spirituelle

    "Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront sous mon nom, disant : c'est moi qui suis le Christ. Et il séduiront beaucoup de gens".

    Aujourd'hui combien de groupes, de formations, de sectes, de religions, de dénominations etc. se disent de Christ ? Ou se créé leur propre dieu comme ils le veulent. Et combien d'hommes se sont dits être le Christ ? Alors on peut se demander comment nous sortir de là? Comment pouvoir être surs de la vérité? Comment être certains d'être avec l'ensemble de l'Epouse de Christ?

    Jésus nous donne la réponse dans les évangiles.

    - Les guerres, les conflits, les bruits de guerres

    "Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerre : gardez-vous d'être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin. Une nation s'élèvera contre un nation, et un royaume contre un royaume,"

    Que voyons-nous de puis plusieurs générations? A-t-on seulement "évoluer" dans le "bon sens"  ? A l'heure où nous parlons de progrès, d'évolution technique, médicale, industrielle, et tout et tout, que consatons-nous, le coeur de l'homme est toujours le même plein de mauvaises intentions. Les guerres sont là, elles font parties du quotidien, un grand nombre n'est vraiment plus sensibilisé lorsque des images, des photos, des reportages, des informations sont diffusés dans le monde, la plupart des coeurs sont durs et aucune larme ne coule des yeux, aucune plainte en faveurs de ceux qui souffrent ne monte vers le trône de Dieu. Au lieu de celà, on entend "S'il y avait un Dieu! Et bien cela n'arriverait pas ! "  Ou bien "C'est bien fait pour eux !  pour telles ou telles raisons. Encore et encore ces paroles se perpétuent de génération en génération. Alors que Dieu nous demande simplement de se tourner vers lui et de s'humilier devant lui, de reconnaitre notre péché devant lui, et de lui adresser des prières afin qu'Il nous exause. Il nous demande de le connaitre de le rencontrer, et suivre sa volonté.

    - Les famines, les tremblements de terre.

    "Il y aura en divers lieux, des famines et des tremblements de terre".

    Les hommes d'aujourd'hui veulent être des dieux, comme au premier jour ou Adam et Eve ont accepté la voix du père du mensonge, Satan, " Si vous mangez de ce fruit, Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal". Alors Aujourd'hui c'est pareil, on veut tout pouvoir expliquer, tout pouvoir contrôler, et on veut surtout pouvoir dire " Je sais, je connais" et donner une explication, mathématique, scientifique, carthésienne, naturelle etc. Alors que Dieu est celui qui a TOUS les pouvoirs, Il est le créateur de tout ce qui peut représenter une existance dans ce monde, mêmes des choses qui ne sont pas encore découvertes par les hommes. Aujourd'hui donc l'homme veut dire " moi, je sais mieux que quiconque ce qui est bien ou pas bien pour moi" : Quelle erreur ! Mes amis, c'est encore une séduction du diable, pour nous faire croire que nous n'avons aucune nécessité de savoir si Dieu existe vraiment ou pas. Satan veut toujours et encore faire croire à l'homme qu'il est devenu en quelque sorte un dieu, et qu'il peut très bien reconnaitre sans Dieu, le bien du mal. Alors par rapport aux famines et aux tremblements de terre, des catastrophes comme on dit, les hommes disent, c'est normal, c'est à cause de ceci ou de celà, c'est naturel, c'est ci c'est là. Mais la Parole de Dieu nous enseigne autre chose.

    Dans le livre du prophète Esaïe chapitre 13 verset 13 :  Dieu ne nous dit-Il pas " C'est pourquoi j'ébranlerai les cieux. Et la terre sera secouée sur sa base. Par la colère de l'Eternel des armées, au jour de son ardente fureur".

    Recherchons donc l'amour de Dieu afin de ne pas subir son ardente fureur.

    - Les tourments, la haine, la mort physique.

    "Alors on vous livrera aux tourments, et l'on vous fera mourir; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom. Alors plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres".

    Que se passe-t-il dans beaucoup de pays? Ne livre-ton pas des chrétiens à la torture, comme dans les temps passés lorsqu'ils furent donnés en spectacle dans les arrènes des romains, pour être déchiquetés par les lions? Voyez cet article publié dans le top chrétien qui en démontre un exemple parmi tant d'autres :

    De terribles événements se déroulent actuellement à Mossoul, dans le nord de l’Irak. Des terroristes islamistes armés parcourent les rues et demandent à chaque passant sa carte d’identité. S’il est écrit « religion chrétienne », son détenteur est abattu sur place, d’une balle dans la tête.
    Nos contacts sur le terrain rapportent que ce genre d’exactions arrive de plus en plus souvent. Il y a 5 ans, on comptait à Mossoul près de 300 000 chrétiens, il n’y en a plus aujourd’hui que 30 000.
    Un de nos contacts en Irak nous a envoyé la semaine dernière, en toute urgence, ce courrier électronique, contenant des sujets de prière :
    Au cours des 5 derniers jours, près de 25 chrétiens, (40 selon certains), ont été tués en pleine rue dans différents quartiers de la ville, et ce, pour des motifs religieux et politiques. Beaucoup de chrétiens ont fui dans les villes et les villages voisins où ils vivent dans des conditions très difficiles (des familles en sont réduites à dormir dans leur voiture), ils sont sous l’emprise de la peur et d’une inquiétude constante.

    Je crois que plus nous avançerons vers le jour béni du retour de Jésus, plus ceux qui veulent faire parti de l'Epouse et ceux qui voudrons être sauvés devront passés par là... Le serviteur n'est pas plus grand que le Maître.

    - La Séduction des faux prophètes.

    "Plusieurs faux prophètes s'élèveront, et il séduiront beaucoup de gens"

    Avides,  non pas de Dieu, mais plutôt de religion, ou de formes religieuses ou politiques,  plusieurs seront séduits pour faire des oeuvres, pour que leur âmes soient apaisées par rapport à leurs péchés, au lieu tout simplement de suivre le chemin annoncé par Jean Baptiste, le bâptème de la repentance, et confirmé par le Seigneur Jésus-Christ au premier instant de son ministère sur terre. Ces gens là seront séduits et seront donc victimes de faux prophètes, séduits par de beaux discours qui seront doux et agréables à leurs oreilles.

    Que voyons-nous aujourd'hui ? Ne voyez-vous pas tous ces "mouvements" diverses attirer des foules pour un objectif, une idéologie, un but de glorifier la créature plutôt que Dieu ?

    - L'amour sera de plus en plus rarement manifesté.

    "Et parce que le l'iniquité se sera accrue, l'amour du plus grand nombre se refroidira".

    Beaucoup ne veulent non seulement pas confésser leurs péchés, se reconnaître pécheur devant Dieu, mais en plus de celà ne veulent pas pardonner et demeurent dans leur iniquité, croyant que en "bien faisant" selon leur propre sagesse, seront accueillis par Dieu. Leur comportement, religieux, et sectaires, ancrée dans une idéologie religieuse ou politique, disons phylosophique les entraine dans le refroidissement de leur amour. Craignant, souvent, d'être rejetés, à cause de leur méconaissance du Dieu Tout Puissant.

    - L'abomination de la désolation.

    Veuillez simplement regarder ce documentaire fait par un chrétien, pasteur et à qui le Seigneur lui a donné de voir ces choses conforme à la Bilble, et de les propagées :

    Le Seigneur nous dit de faire attention : "Que celui qui lit fasse attention!"

    Il dit que la détresse sera si grande qu'il abrègera les jours car sinon personne ne serait sauvé !

     

    Je vous aime.

    .... A Suivre ... Que le Seigneur soit avec vous tous ! Qu'il soit avec nous tous ! Que Tous nous soyons bientôt ensembles réunis dans son Royaume d'éternité, par Jésus-Christ, notre Sauveur. Amen !

    Références : Evangile selon Matthieu. Livre du Prophète Esaïe. Livre du prophète Daniel. Livre de la Genese.


    votre commentaire
  •  

    Amis de la Vérité, Bonjour, Que ce jour soit pour vous tous un sujet de joie, même dans les difficultés, notre espérance nous entraîne dans une joie certaine, car le Seigneur sait nous réconforter, nous sortir de tous nos soucis et nous donner cette joie que produit notre foi en ses promesses et son amour, Amen !

    En ce moment, je travaille dans les ronces et les épines ...

    Et oui, on apprend tous les jours avec le Seigneur, je suis placée aujourd'hui et pour quelques jours au milieu de ces épines, qui me font mal, qui me blessent, qui se plantent parfois dans ma chair. Cela m'a amené à méditer sur la parole du Seigneur. J'ai bien remarqué que sous ces ronces et épines des arbustes, il n'y avait aucune végétation, si ce n'est des repousses de ronces et d'arbustes épineux des mêmes genres ! La parole du Seigneur est parfois semée dans nos cœurs et nous étouffons parfois cette parole.

    Les épines dont le Seigneur nous parle, sont différentes possibilités.<o:p></o:p>

    Ces épines peuvent être les choses superflues que le monde nous propose et dont nous n'avons pas besoin. Cela peut être aussi les biens matériels, l'argent dont nous ne voudrions pas nous défaire, de peur de manquer, alors que nous connaissons les besoins des frères et sœurs autour de nous ainsi que les pauvres gens et ceux qui souffrent et sont malades.

    La Parole de Dieu reste dont infructueuse dans nos cœurs dont le trésor ne correspond pas à ce que nous demande Jésus. Faisons-nous entièrement confiance au Seigneur ou faisons-nous confiance à la vie matérielle et aux richesses du monde ?
    Les soucis sont souvent créés par l'avidité et la surconsommation de ce monde. J'en ai aussi fait l'expérience. Ayant tant de soucis, nous ne pouvons plus accorder du temps au Seigneur et surtout notre foi s'éteint, plus du tout d'espérance, nous sommes étouffés!
    Si nous avons, conduisons nous comme ne rien possédant, car tout appartient à Dieu.

    Il peut aussi s'agir de passions ou diverses choses qui prennent la place que Jésus voudrait avoir dans notre vie.
    L'herbe douce, aux pieds de ces épineux, ne se développe pas.

    En revanche, les arbustes épineux ont tellement poussé si haut et dense, qu'il faut une échelle et un échafaudage pour les tailler !

    Les épines de nos vies, se plantent dans notre chair, nous blessent, nous font mal, et plus nous voulons y persister, plus elles s'enfoncent et produisent même jusqu'à une petite infection.

    Lorsque nous revenons dans le Chemin de la Vie, à Jésus, lorsque notre égarement est fini, qu'il est douloureux de retirer ces épines!

    Il y a parfois du pus, qui sort. Et c'est douloureux, plus douloureux que lorsque l'épine est en notre chair, pour un peu de temps.

    Lorsque nous péchons, nous en subissons les conséquences, c’est la correction de Dieu, elle est bonne et même nécessaire. Ne la négligeons pas, ne la refusons pas. Le Seigneur nous fait une promesse et elle est véritable, il ne nous laisse pas dans les ennuis, après notre repentance et notre action de foi, le Seigneur ne tarde jamais à nous en sortir!<o:p></o:p>

    Je demande à Dieu de toujours nous faire connaître si nos décisions sont bien selon sa volonté, que les épines et les ronces de ce monde n’aient aucun pouvoir sur nous, mais que nos cœurs et nos vies soient simplement des champs de bonne terre, ou la semence produira des fruits, peut-être un, peut-être plus, mais ce sera précieux pour Dieu, car nous aurons recherché sa volonté et nous l’aurons ainsi accomplie et porté du fruit. <o:p></o:p>

    Fuyons donc les soucis de ce siècle, les séductions quelles qu’elles soient, et les richesses à tout prix.

    Que la parole de Dieu soit plantée dans notre cœur, qu’elle prenne racine dans notre cœur et notre esprit et qu’elle produise du fruit.<o:p></o:p>

    Sachons également reconnaitre l’ivraie, et l’arracher au bon moment.<o:p></o:p>

    Je vous aime.

    Que le Seigneur nous bénisse tous et qu’Il nous fasse grandir dans sa Vérité, son Amour, et que le bonheur et la grâce nous accompagnent tous les jours qu’il nous reste ici bas, en attendant son prochain retour, au nom Magnifique sur toute la terre, Jésus-Christ ! Maranatha ! Viens Seigneur vient !  Amen !<o:p></o:p>

     


    votre commentaire
  • Dernièrement, une amie qui est croyante, me disait selon ce qu’elle croyait, avec d’autres chrétiens,  au sujet de l’action de l’Esprit de Dieu au sein de l’Eglise de Jésus-Christ d’aujourd’hui, que cette action était finie et qu'elle se résumait à seulement convaincre de péché,  et c’est ce qui m’a attristée et qui m’a amenée à une interrogation en moi-même, et je demandai donc au Saint-Esprit de me réconfortée et de me conduire dans la seule vérité de Dieu.

    Je remercie le Seigneur Tout Puissant, qui lorsque l’on cherche la vérité, il ne nous laisse jamais résider dans le mensonge de l’ennemi qui est encore là pour nous faire douter et pour nous freiner dans notre marche avec le Seigneur Jésus-Christ.

    Voici, cette amie me disait que après le temps de la pentecôte, de «  l’Eglise apostolique », le Saint Esprit donc n’agissait plus comme « avant » et que seul la conviction de péché arrivait encore et seul l’amour était manifesté, le temps des prophéties, du parler « en langues » etc. est fini me dit-elle. (elle me fit référence de l'Epître aux Corinthiens), que j'ai donc repris en détail.

     

    Prenons, pour commencer,  la Parole de Dieu, la première Epître de Paul aux Corinthiens du chapitre 1 à 6.

    L’épître aux Corinthiens nous révèle plusieurs points importants sur le Saint-Esprit.

    La Parole commence par : ‘’Car en Jésus-Christ vous avez été comblés de toutes les richesses qui concernent la parole et la connaissance, le témoignage de Christ ayant été solidement établi parmi vous, de sorte qu’il ne vous manque aucun don ‘’. Nous devrions tous (les chrétiens nés de nouveau) tenir un même langage, ne pas avoir de divisions et être parfaitement unis dans un même esprit et un même sentiment.

    Déjà à l’époque, et comme aujourd’hui encore,  il y avait plusieurs, « églises »,  assemblées j’aime mieux dire, différentes, (pentecôtiste, baptiste, protestante réformée, évangélique, messianique etc.)

    La question est toujours la même aujourd’hui : Christ est-il divisé ?

    Paul précise qu’il annonce l’Evangile non avec une sagesse du langage, afin que la croix de Christ ne soit pas rendue vaine, car il précise que la prédication de la croix est une puissance de Dieu, L’annonce de l’Evangile se manifeste accompagnée de la puissance de Dieu.

    C’est pourquoi Dieu utilise les choses folles du monde pour confondre les sages, pour que nulle chair ne se glorifie devant Dieu. Paul dit lui-même :’’ ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais une démonstration d’Esprit et de puissance, afin que votre foi fût fondée non sur la sagesse des hommes mais sur la puissance de Dieu.

    Il explique que ce sont des choses mystérieuses et cachées, que l’oreille n’a point entendues et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment, et Dieu nous les révèle par l’Esprit. Il précise que nous n’avons pas reçu l’esprit du monde mais l’Esprit qui vient de Dieu afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce, et nous en parlons avec des discours qu’enseigne l’Esprit et non la sagesse humaine, et en employant un langage spirituel, et des discours mais ceux qu’enseigne le Saint-Esprit. Certains hommes naturels ne le reçoivent pas car elles sont une folie pour eux et ne peuvent les connaître car c’est spirituellement qu’on en juge.

    Il leur précise qu’ils en sont encore au ‘’lait’’ parce qu’ils sont encore charnels, car c’est par leur propres paroles qu’ils sont jugés : moi je suis comme ci ou comme çà, moi je crois que ci ou que çà. Il nous rappelle que nous sommes en Christ et que nous sommes tous ouvriers de Dieu. Il rappelle aussi que l’œuvre subsistera ou sera détruite si elle n’est pas bâtie sur la Parole de Christ. Nous sommes le temple de Dieu et l’Esprit de Dieu habite en nous. Et nous sommes saints. Le Seigneur connaît les pensées des sages, il sait qu’elles sont vaines. Ne mettons pas notre gloire dans les hommes ou leurs enseignements. Celui qui juge c’est le Seigneur.

    Nous pensons que nous sommes capables d’amener quelqu’un à Christ ou à convaincre avec la Parole de Dieu quelqu’un de péché alors nous nous efforçons de dire, de faire, par nos propres moyens alors que rien n’arrive, c’est le Saint-Esprit qui convainc de péché, Dieu sonde les cœurs et les reins, et c’est lui qui le fait c’est lui qui fait croitre, nous aurons beau enseigner, parler, dénoncer, etc., c’est au moment précis où la visitation du Saint-Esprit va se faire dans le cœur de la personne,  qu’elle sera convaincue de péché et elle comprendra le besoin qu’elle a de venir à Christ pour recevoir le pardon de ses péchés et la vie éternelle par le sang de l’agneau de Dieu. Ce n’est pas par nos propres forces. La Parole Dieu nous dit : ni par puissance, ni par force mais par l’Esprit du Seigneur. Nous devons cependant avec l’Esprit du Seigneur annoncer la bonne nouvelle de Jésus-Christ, son don pour le pardon de nos péchés, son don pour la guérison de nos maladies, son don d’amour pour nous, pour nous donner la vie éternelle et vaincre nos ennemis, et en particulier la mort. Car Jésus dit que quand bien même nous serions mort physiquement, nous vivrions à cause de lui, de sa puissance et de son Esprit qui nous donne cette vie, cette étonnante vie éternelle à laquelle beaucoup ne croient plus.

    C’est pourquoi le Seigneur nous appelle à marcher dans la sanctification sans laquelle nul ne verra le Seigneur car, quoi que nous ayons fait ou dit, si nous avons des choses cachées qui n’ont pas été lavées dans le sang de l’agneau, le Seigneur les révèlera et détruira l’œuvre faite charnellement.

    L’Apôtre leur fait part de ceux qui se sont enflés d’orgueil disant de lui qu’il n’avait pas à venir vers eux, mais il précise qu’il connaitra, non les paroles mais la puissance de ceux qui son enflés. Car le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles mais en puissance. L’Esprit de Dieu le lui fera connaitre. Oui nous sommes édifiés lorsque l’Esprit de Dieu se manifeste parmi nous tous, croyants ou non croyants, car les choses cachées aux hommes sont manifestes devant Dieu et Dieu nous les fait connaître devant tous afin de nous purifier de tout péché et afin que nous puissions recevoir notre robe blanche et que nos noms ne soient pas retirés du livre de vie. Il leur demande de faire disparaître le vieux levain. La marche dans la sanctification. Il nous exhorte à agir avec obéissance et sans compromis avec ceux qui commettent le péché et qui se disent frères ou sœurs. Nous sommes rendus aptes, par le Christ, à juger ceux du dedans.

    Ceux qui disent le contraire sont des personnes qui ne peuvent prononcer un jugement entre ses frères, car la sanctification est absente. La réplique est souvent : ‘’on ne doit pas juger !’’ Quelle erreur ! Ce ne sont pas le jugement de personnes mais le jugement d’actions que Dieu réprouve et a en horreur. Si je marche dans la sanctification, j’aime être là où est l’Esprit du Seigneur, car il m’aidera à aller encore plus loin avec lui et plus je me sanctifie, plus l’Esprit de Dieu prend place en moi, (rappelons-nous les vierges sages et le vierges folles).

    L’Apôtre rappelle ce qu’étaient, autrefois, quelques uns : et par l’Esprit de notre Dieu ils ont été lavés, sanctifiés et justifiés au nom du Seigneur Yéchoua.

    La Parole nous rappelle que : Tout m’est permis mais tout n’est pas utile,  tout m’est permis mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit.

    Nous sommes tous membres du corps de Christ, notre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en nous et que nous avons reçu de Dieu et nous ne nous appartenons plus à nous-mêmes.

    Au chapitre 7 : il nous fait comprendre la pensée de Dieu dans notre vie de sanctification : ce qui est quelque chose c’est obéir au Seigneur et marcher dans sa volonté en observant ces commandements que nous a rappelé le Christ Yéchoua. Ne pas devenir esclave des hommes, ou de la chair.

    Au chapitre 8 : La conscience par rapport à la connaissance.

    Ce passage nous indique un point concernant l’attitude que nous devons avoir en restant à la fois fidèles et obéissants à Dieu tout en ne choquant personne et en ne devenant point ainsi une pierre d’achoppement, ‘’pour faire plaisir’’, c'est-à-dire d’avoir un comportement qui ferait tomber ou reculer une personne appartenant ou s’approchant de notre Sauveur, notre seul Seigneur Dieu Tout Puissant, Yéchoua.

    La connaissance, nous dit la Parole,  enfle, mais l’amour édifie. Oui, à quoi sert-il par exemple de dire tous les versets possibles à une sœur ou un frère, ou même une ou un non croyant,  si nous laissons ce frère ou cette sœur, ou cette personne,  dans son coin avec ses problèmes ?

    A quoi sert notre connaissance et où est notre amour ? Oh ! Des dizaines de fois dans les assemblées religieuses, qui ne s’appuyaient que sur la lettre,  j’ai entendu :’’ je prierai pour toi mon ami(e), aie confiance en Dieu ! Sois béni(e)’’ etc. et puis chacun repartait et la personne était abandonnée, sans aide, sans amour manifesté par les œuvres religieuses mortes.

    La Parole nous dit aussi que : ‘’si nous croyons savoir quelque chose, nous n’avons pas encore connu comme il faut connaître’’ et ‘’Si nous aimons Dieu, nous sommes connus de lui.’’

    Prenons donc garde que notre liberté ne devienne une pierre d’achoppement pour les faibles.

    Chapitre 9 : Quoique nous fassions, faisons le pour le Seigneur d’une pleine conviction en menant le bon combat de la foi, en voulant remporter le prix, la couronne incorruptible, en s’imposant toutes espèces d’abstinences.

    Au chapitre 10 : La Parole de Dieu nous mets en garde sur l’idolâtrie, l’impudicité, le murmure, et de prendre garde de ne tomber. Si nous tombons, le Seigneur nous donne le moyen de nous en sortir, fuyons l’idolâtrie nous rappelle-t-il. L’idolâtrie n’est pas forcément adoration d’un autre dieu, mais tout peu prendre la place de Dieu dans nos vies, c’est pourquoi la sanctification nous est nécessaire, et chaque jour.

    Les idoles pour lesquelles nous sacrifions sont des démons. Et nous dévorent si nous n’y prenons point garde.

    A partir du moment où nous ignorons si ce qui nous est offert est un sacrifice à une idole, nous ne péchons point, mais si nous en avons la connaissance nous devons refuser à cause de la conscience.

    Au chapitre 11 il est parlé au  sujet des hommes et des femmes qui prophétisent dans l’Eglise.

    Il rappelle que dans le Seigneur, la femme n’est point sans l’homme ni l’homme sans la femme , Tout vient de Dieu.

    Il nous reparle encore des divisions dans l’assemblée, division des assemblées, (l’églises locales). Au lieu de s’assembler pour devenir meilleurs, nous devenons pires. Pourquoi dans un village ou une ville nous voyons certains groupes différents de croyant en Yéchoua, Jésus-Christ ?, n’ont-ils pas assez d’amour entre eux pour s’unir?, ne servent-ils pas le même Dieu?, se sont-ils fabriqués une nouvelle religion?, se critiquent-ils?, partagent-ils?, où est l’amour de Dieu dans tout çà ? Dieu est dans leur bouche mais loin de leur cœur. C’est pourquoi aujourd’hui beaucoup de croyants, nés de nouveau en Jésus-Christ,  ne veulent plus avoir une étiquette religieuse, car Yéchoua, Christ, n’est pas divisé.

    La parole nous enseigne aussi pourquoi il y a parmi nous beaucoup d’infirmes et de malades et même un grand nombre qui sont morts.

    Nous sommes châtiés afin de ne pas être condamnés avec le monde, alors le Seigneur nous reprend et ainsi, pour certains nous gardons le salut.

    Chapitre 12 : Il y a diversité de dons (L’Esprit Saint), diversité de ministères (Seigneur Yéchoua), diversité d’opérations (Dieu le Père).

    La manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune. Parole de sagesse, parole de connaissance, la foi, le don des guérisons, opérer des miracles, la prophétie, le discernement des esprits, la diversité des langues, l’interprétation des langues. L’Esprit les distribue à chacun en particulier comme il veut.

    La distribution des dons énumérés contribue à l’édification du corps de Christ, et l’apôtre nous explique les fonctions de chacun pour l’édification de tous en Christ. On ne peut mépriser un seul de ces dons qui nous donné par l’Esprit Saint. Il fait allusion à une partie de notre corps qui ne pourrait dire à une autre partie « je n’ai pas besoin de toi ». Nous avons besoin les uns des autres afin que la manifestation de Dieu parmi nous soit complète.

    Et particulièrement il précise que les membres plus faibles sont nécessaires, et ceux que nous estimons être les moins honorables, nous les entourons d’un plus grand honneur.

    Nous devrions être tous un et avoir soin les uns des autres, et si un souffre tous devraient souffrir avec lui, et si un est honoré tous devrions nous réjouir avec lui.

    Voici Dieu a établi dans l’Eglise, l’Epouse de Christ donc, les apôtres, les prophètes, les docteurs, ceux qui ont le don des miracles, ceux qui ont le don de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues, interpréter les langues.

    Tous, nous dit la parole, n’ont pas tous les dons, mais il nous demande d’aspirez aux dons les meilleurs.

    Nous arrivons au chapitre 13.

    Il nous est parlé de l’Amour. Cet amour que Jésus a eu et a toujours pour nous. Lorsque nous voyons Jésus opérer un miracle, une guérison, nous le voyons là, face à ce peuple qui avait soif de l’entendre et qui venait à lui pour que leur souffrance soit terminée. Il nous est précisé qu’il était ému de compassion et parfois il nous est précisé même qu’il pleurait !

    Ce chapitre de corinthiens qui en résumé nous indique que si nous n’avons pas la compassion des âmes, si nous n’avons pas nos trippes qui nous font mal pour le salut des âmes, nous sommes comme de l’airain qui résonne, nous ne sommes rien et tout ce que nous faisons n’est rien car nous ne le faisons pas d’un cœur ému, d’un cœur sincère, d’un cœur qui pleure de voir l’enfer se remplir, mais pour nous faire du bien, pour nous faire plaisir ou pour paraître devant les autres mieux ou plus « spirituels » ou plus théologique, plus « instruits » de la Parole.

    Si j’ai la foi, si j’ai l’espérance, si mon cœur n’est pas ému par les gens qui sont perdus, qui souffrent je ne suis rien.

    Je suis une cymbale qui retentit. Je fais du bruit mais je ne suis rien aux yeux de Jésus, il me dira : retire-toi je ne te connais pas !

    Pour en venir au verset 10, l'apôtre Paul dit : "quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli."De quoi veut-il parler par "ce qui est parfait"?

    Ce qui est parfait ? : Nul sur la terre n’est parfait, il n’y a que Jésus-Christ, Yéchoua, Dieu qui est parfait.

    Jésus est reparti mais il nous a laissé de sa personne en l’Esprit Saint, lorsque nous l’acceptons, il vient en nous, c’est une promesse, c’est le paraclet, le consolateur, celui qui nous conduit dans la vérité, celui qui nous rappelle toutes les choses, celui qui opère les actions de Dieu dans nos vies ici bas. Il est aussi celui qui distribue les dons et les ministères. Nous ne recevons rien qu’un humain puisse nous donner, c’est par la puissance du Saint-Esprit que tout est mis en place et c’est le Saint-Esprit qui nous révèle la connaissance, la sagesse et l’intelligence. Nous allons pouvoir faire des années d’études, si nous n’avons pas reçu le Saint-Esprit, cela ne nous sert à rien, nous restons stérile et charnel. Le Saint-Esprit nous amène dans la vie avec Dieu, nous sommes transformés de gloire en gloire par lui qui nous conduit dans la vie de sanctification et une vie dans l’Esprit. Les choses de ce monde palissent et nos valeurs ne sont plus conformes à ce monde.

    Lorsque Jésus reviendra, pour cette fois, dans toute sa gloire avec l’armée des cieux,  en Roi des rois et Seigneur des seigneurs, il viendra dans toute sa gloire et sa majesté,  et là,  les écluses des cieux, les portes du salut seront fermées, l’Esprit de Dieu qui aura été dispersé dans les vases d’honneur, les lampes des vierges sages bien remplies, alors il sera retiré dans les cieux avec lui et il nous dit que alors nous le (Yéchoua) verrons face à face. Nous connaîtrons, nous n’aurons plus besoin de connaissance, de discernement ou d’autre dons, nous nous aimerons les uns les autres et nous serons pour toujours avec notre Seigneur, qui lui-même est amour, et c’est l’amour qui subsistera, tout le reste s’arrêtera, nous n’en aurons plus besoin, seul la plus grande de toutes les choses, l’amour demeura éternellement. Et cet amour nous devrions l’avoir déjà ici bas, car si nous ne le recevons pas ici bas, nous ne l’aurons pas dans ces moments non plus, et nous ne pouvons pas dire que nous sommes en Lui.

    Au verset 13 : 3 choses demeurent : "la foi, l'espérance et l'amour. Mais la plus grande de ces choses, c'est l'amour."Comment expliquer cela ?

     Si nous n’avons pas l’amour, nous ne sommes pas de Dieu, nous nous mentons à nous-mêmes et Dieu ne demeure pas en nous.  Les non-croyants verrons en nous une différence, c’est que nous nous aimons les uns les autres, en cela ils reconnaîtront que nous sommes de Dieu.

    Le Seigneur nous dit que lorsque le moment de son retour viendra trouvera-t-il la foi sur la terre et il dit que l’amour du plus grand nombre refroidira. Beaucoup sont appelés mais peu sont élus. Beaucoup entende le message de l’Evangile, qui est un message d’amour, mais peu le garde et y entre, et peu sont sauvés. C’est pourquoi il est, une fois de plus,  important de dire que l’amour est la base de tout, et c’est le départ de la vie Chrétienne messianique.  J’entends l’Evangile, j’aime la vérité, j’accepte et je reçois l’amour de Dieu dans mon cœur et dans mon esprit, j’aime Dieu, j’aime Jésus, j’aime le Saint-Esprit, j’aime les commandements, j’aime être reprise par le Seigneur lorsque je ne suis pas dans sa volonté, j’aime me détourner complètement de mes péchés, j’aime pardonner, j’aime demander pardon, j’aime mon prochain comme moi-même… Etc. Sans l’amour nous ne sommes rien, et tout ce que nous faisons sans amour c’est une œuvre morte, l’Esprit de Dieu ne peut y participer. C’est charnellement que l’on fait cette œuvre. Mais si l’amour est là, Dieu est là et son Esprit est présent et agit de différentes manières, comme nous l’enseigne la Parole. Pourquoi ne se passe-t-il pas grand-chose dans les assemblées ? Ou bien ce qui s’y passe parfois n’est pas conduit par le Saint-Esprit et ne mène pas au salut des âmes par la repentance ? Parce que l’amour y est absent.

    Alors bien entendu la Parole de Dieu nous parle aussi de l’apostasie qui doit arrivée, en ce que d’autres évangiles seront prêchés, un autre (faux) "Christ" sera annoncé, des compromis seront tolérés… Soyons vigilants et éprouvons les esprits pour savoir s’ils viennent de Dieu.

    Ce qui compte,  c’est de recevoir cet amour et sans Dieu nous n’y arrivons pas. Nous devons aimer aussi ceux qui nous font du mal, c’est impossible aux hommes, car les disciples demandaient à Jésus : mais qui peut être sauvé ? Il leur répondait : aux hommes c’est impossible, mais à Dieu tout est possible ! »

    Donc si nous n’avons pas l’amour, demandons-le à Dieu sincèrement et nous verrons alors s’accomplir sa volonté, les miracles de conversion, de délivrance, de guérison etc.

    Ceux qui n’ont pas l’amour ne pourront entrer dans le royaume de Jésus qui est amour.

    C’est pourquoi au début du chapitre 14 il est dit : Recherchez l’amour, aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie. Pourquoi ? Il nous l’explique : celui qui prophétise parle aux hommes, les édifie, les exhorte, les console. En vue de l’édification de l’Eglise. Celui qui parle en langue, parle à Dieu car il dit des mystères, sauf s’il a le don d’interprétation.

    L’apôtre dit de la part du Seigneur recherchez à en posséder abondamment.

    Jamais en aucun endroit de la Parole, il ne nous dit : ne demandez plus rien au Père,  après nous, rien n’arrivera par l’esprit de Dieu.      

    Si nous avons le don de parler en langues prions pour que le Seigneur nous donne le don d’interpréter.

    Le don de parler en langue est pour soi-même premièrement,  puis si Dieu nous donne le don d’interpréter alors ce don se complète et il est utile pour le corps de Christ.

    Il dit que nous pouvons prier en esprit par le don des langues et que nous pouvons aussi chanter dans l’Esprit par le don des langues, que tout se fasse selon la sagesse de l’assemblée. Si nous sommes entre chrétiens, ce n’est pas un problème.

    Mais si nous sommes avec des non-croyants, c’est un problème car lorsque nous parlerons en langues ils ne sauront ce que nous disons alors qu’avec l’intelligence ils comprendront tout, et ils pouront répondrent : Amen ! Le Oui qui les amènera à Dieu et à la Vie éternelle par Yéchoua.

    Mais le Saint-Esprit est attristé de voir que des chrétiens se laissent piéger par l’ennemi en se privant de grandes bénédictions en repoussant l’action de l’Esprit de Dieu au milieu d’eux !

    Ce fut le cas déjà,  dans l’Epître de Paul aux Galates, il leur dit : « O Galates dépourvus de sens ! Qui vous a fascinés pour que vous n’obéissiez plus à la vérité, vous, aux yeux de qui Jésus-Christ a été peint comme crucifié ? Est-ce par les œuvres de la loi que vous avez reçu l’Esprit, ou par la prédication de la foi ? Ets-vous tellement dépourvus de sens ? Après avoir commencé par l’Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair ? »

    C’est la question que nous devons nous poser aujourd’hui.

    "Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car IL NE PARLERA PAS DE LUI-MEME, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir." (Jean 16,13.)

    Reprenons Evangile de Jean chapitre 4, verset 23 : « Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en Esprit et en Vérité, et il faut que ceux qui l’adorent, l’adorent en Esprit et en Vérité. »

    Evangile de Jean chapitre 3 versets 1 à 21 : La nouvelle naissance : d’eau et d’Esprit. Ceux qui refuse et qui ont peur de la révélation par l’Esprit de Dieu le fuit, car l’Esprit de Dieu dévoile les choses cachées pour les mettre à la lumière et pour que l’âme soit sauvée : versets 20 et 21

     N’oublions pas le couple, Ananias et Saphira,  qui avait menti au Saint-Esprit, à Dieu donc,  ce qui arriva, c’est la mort. Les Actes des apôtres, chapitre 5 versets 1 à 12.

     Evangile de Jean chapitre 15 : Jésus nous parle de l’Esprit Saint et de l’amour. Le Saint-Esprit est celui qui nous remplit de force, d’amour et de sagesse.  Il nous transforme afin que nous portions beaucoup de fruits, (l’Epître aux Galates les énumère), verset 2 : le cep, le vigneron et les sarments qui portent les fruits. Verset 4 : Demeurez en moi : comment ? Par le Saint Esprit qui demeure en nous, à quoi reconnaitrons ceci ? Nous reconnaitrons ceci en ce que l’arbre portera de bons ou mauvais fruits. Le Seigneur ne nous dit pas de tout rejeter, il nous dit éprouvez les esprits pour savoir s’ils viennent de Dieu. Satan est un imitateur, un simulateur, un menteur, à nous de suivre les avertissements et recommandations de notre Seigneur Jésus-Christ. Verset 10 : Demeurez en mon amour et gardez mes commandements. Verset 12 : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Verset 16 : Porter du fruit afin que ce que nous demandons au Père il nous le donne. Verset 17 : Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres. Verset 26 : Quand sera venu le consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de Vérité, qui vient du Père, il rendra témoignage de moi ; et vous aussi, vous rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi dès le commencement. Chapitre 16, verset 7 : Il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous ; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai, Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement... Des versets 12 à 15 : J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera. Jésus n’est pas la physiquement mais il est présent par son Esprit, l’Esprit de Dieu, le Saint-Esprit. Il nous révèle les choses cachées, il convainc de péché pour sauver les âmes, il nous console, il nous conduit dans la vérité, il nous donne les dons afin de pratiquer les œuvres de Dieu, il nous annonce les choses à venir, il glorifie le nom de Jésus-Christ.

     

    Yéchoua ne change pas, il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Amen !

    <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>


    1 commentaire
  •  

    Que dois-je faire si je vis avec Christ ?<o:p></o:p>

    La question que tous se pose : Quel est mon ministère ?<o:p></o:p>

    Quel mon plan pour Dieu ?<o:p></o:p>

    Quelle est ma place au sein de l’Assemblée, l’Eglise ?<o:p></o:p>

    Quelle est la volonté de Dieu pour moi ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le Seigneur répond aujourd’hui à tous : Dieu a choisi de travailler avec nous ! Il nous a choisis !<o:p></o:p>

    Croyez-vous que Dieu aurait besoin de nous pour faire quelque-chose ? Non Il est le Tout puissant ! Et Il a pourtant choisi de nous utiliser, c’est sa volonté !<o:p></o:p>

    Imaginons nous que nous ayons passé ces 3 années à ses côtés, comme les disciples et les apôtres, puis un jour il nous disait : je parts, je m’en vais…<o:p></o:p>

    Que nous dit Jésus ? : Allez faites de toutes les nations des disciples !<o:p></o:p>

    Il nous le dit à nous quelle que soit notre condition, Il nous envoie aussi aujourd’hui comme hier, avec le même ordre ! Jésus n’a pas changé, sa Parole n’a pas changée, son ordre n’a pas changé !<o:p></o:p>

    Jean 3 versé 16 : C’est une bonne nouvelle ! C’est la mission de tout Chrétien !<o:p></o:p>

    Qu’ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles, qui publient la Paix et qui annoncent la venue de Jésus-Christ !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Quelle est alors notre réaction ?<o:p></o:p>

    Première réaction : Pas moi, je ne suis pas capable ! Je ne suis pas digne ! Je n’ai pas entendu Dieu me le dire ! etc. <o:p></o:p>

    Comme Moïse lorsque Dieu lui donne l’ordre : Va et fais sortir mon peuple d’Egypte ! Va et fait sortir mon Peuple de son esclavage, sauve mon peuple ! <o:p></o:p>

    Comme Gédéon : Va avec cette force que tu as et délivre Israël !<o:p></o:p>

    Mais il trouve des excuses : je suis le plus pauvre, petit … On pourrait rajouter : je ne suis pas « formé », je n’ai pas de diplômes reconnus,  je ne suis pas assez pur, je ne suis pas prêt ou prête, ou bien  pas ceci ou cela !!!<o:p></o:p>

    Regardons ce que fit le Seigneur face aux excuses de Moïse : Exode 4 versé 14 : « Alors le Seigneur se mit en colère contre Moïse et lui dit : « Tu as un frère, Aaron le lévite. Je sais qu'il est éloquent, lui, n'est-ce pas ? D'ailleurs, il est déjà en route pour venir te trouver. Dès qu'il te verra, il sera plein de joie. »<o:p></o:p>

    La Colère de Dieu s’enflamma, (version Louis Segond)<o:p></o:p>

    Comme pour Gédéon, le Seigneur répond : « Je serai avec toi ! » Exode 3 versé 12 et Juges 6 versé 16 !!! <o:p></o:p>

    L’enjeu pour ces deux hommes était de libérer un peuple ENTIER. <o:p></o:p>

    Face à cette réaction que nous avons,  il y a des raisons humaines : <o:p></o:p>

    -       Nous pensons que nous faisons alors que c’est Dieu qui agit à travers nous !<o:p></o:p>

    -       Nous ne prenons pas conscience que Jésus est avec nous tous les jours !<o:p></o:p>

    -       Nous sommes trop égoïstes, oui c’est une forme d’égoïsme ;  et nous voyons que la colère de Dieu s’enflamme face à cet égoïsme !<o:p></o:p>

    -       Ces hommes ne pensaient qu’à eux-mêmes à leurs défauts pour ne pas y aller !<o:p></o:p>

    Lorsque nous disons en quelques sortes de la même façon que Moïse : « lui, ou elle, un ou une telle,  il a la parole facile, lui il sait mieux que moi les versets de la Bible, lui il est converti depuis plus longtemps que  moi, lui ci, lui ça, elle ci, elle ça ….. Nous nous comparons aux autres hommes ou femmes au lieu de faire tout simplement comme des petits enfants, confiance à Dieu ! Faisons confiance à notre Père céleste ! C’est lui qui le fait ! et nous y allons par la foi en croyant de tout notre cœur que Dieu peut nous utiliser et sauver des âmes perdues ou égarées ,  c’est Lui qui le fait, pas nous, nous ne sommes que des instruments dans les mains de Dieu, donnons Lui toute la gloire et ne nous imaginons pas faire quoi que soit, c’est Lui qui le fait ! Si nous obéissons à sa Parole et si nous annonçons l’Evangile, la Parole de Dieu ne revient pas à lui sans effet ! Il y aura des cœurs touchés, même s’il n’y en avait qu’un il est précieux pour Dieu !<o:p></o:p>

    Le talent, ne l’enterrons pas, ne soyons pas comme ce serviteur méchant et paresseux dont nous parle Jésus.<o:p></o:p>

    Nous voyons aussi que c’est une petite fille qui dit à Nahaman  le lépreux où est l’endroit où il peut se faire guérir !  <o:p></o:p>

    Soyons comme cette petite fille qui annonce une bonne nouvelle à ce lépreux !<o:p></o:p>

    Nous voyons aussi cette samaritaine, qui laisse sa cruche ! Et nous alors, laissons donc nos casseroles, le ménage, ou autre chose, nous trouvons bien d’autres excuses si on ne veut pas faire de l’annonce de l’Evangile notre Priorité.<o:p></o:p>

    Nous avons tous quelque chose à dire.<o:p></o:p>

    Notre mission est avant toute chose un acte d’amour, annoncer l’Evangile de Jésus-Christ est un acte d’amour. Tout commence par un acte d’amour.<o:p></o:p>

    Le début de toute chose est l’amour. L’amour donne et l’amour se donne. Si nous n’avons pas l’amour nous allons être des démarcheurs d’un club chrétien ! Si nous le demandons cet amour Dieu nous le donne ! C’est sa volonté ! <o:p></o:p>

    Evangéliser n’est pas un acte de démarchage, nous ne sommes pas les VRP du Seigneur pour le nombre, mais nous voulons aimer en premier et transmettre cet amour.<o:p></o:p>

    Le premier commandement de Dieu : aimer Dieu de tout son cœur, son âme et sa force ; Le deuxième commandement de Dieu : aimer les autres, sans distinction, tous.<o:p></o:p>

    Si nous aimons Dieu, nous aimons les autres, et nous avons le souci de leur salut, à tous !<o:p></o:p>

    Car si nous transgressons un seul commandement nous dit Jésus, nous transgressons toute la loi ! Et si nous disons aimer Dieu sans avoir cet amour pour les âmes nous nous mentons à nous-mêmes et à Dieu ! <o:p></o:p>

    1 Jean 3:14<o:p></o:p>

    Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères. Celui qui n`aime pas demeure dans la mort. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    1 Jean 3:18<o:p></o:p>

    Petits enfants, n`aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    1 Jean 4:7<o:p></o:p>

    Bien-aimés, aimons nous les uns les autres; car l`amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    1 Jean 4:12<o:p></o:p>

    Personne n`a jamais vu Dieu; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    1 Jean 5:2<o:p></o:p>

    Nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, lorsque nous aimons Dieu, et que nous pratiquons ses commandements. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Si nous demandons cet amour à Dieu, Il nous le donne car c’est son commandement !<o:p></o:p>

    Donc le début de toute chose est L’ A M O U R !<o:p></o:p>

    Si nous disons, ou entendons dire que si un tel ou une telle n’est pas sauvé on s’en  fiche, ce n’est pas notre problème, l’Amour de Dieu ne demeure pas en nous !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    En résumé Jésus nous dit que si nous voulons être avec lui au ciel nous devons tout mettre en œuvre pour que notre prochain y aille avec nous ! <o:p></o:p>

    Beaucoup de Chrétiens disent que ce n’est pas leur problème !!!!!<o:p></o:p>

    Beaucoup n’ont aucun fardeau pour les âmes ! , aucun amour pour les âmes !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    On entend parler  de « méthodes » …. Sa méthode à Dieu c’est nous ! C’est toi, c’est moi !<o:p></o:p>

    C’est l’amour que nous avons pour Dieu qui nous pousse à annoncer l’Evangile afin que Dieu sauve ! Et c’est Lui qui le fait par la puissance de sa parole, par la puissance du Saint-Esprit, c’est le Saint-Esprit qui nous rappelle toutes ces choses ! <o:p></o:p>

    Dieu nous donne cet amour et les paroles qu’il faudra pour les âmes pour lesquelles nous aurons prié.<o:p></o:p>

    Aimer c’est se donner, s’investir, pour que Dieu nous utilise !<o:p></o:p>

    Le bon samaritain, ce n’était pas celui qui était attendu, ce n’était pas celui que l’on espérait, mais à la différence des « bons juifs », il a aimé l’homme qu’il a secouru et c’est lui qui est intervenu pour sauver cette âme !<o:p></o:p>

    Aimer c’est se donner, c’est donner tout de soi, tout ce que l’on a, son temps, son argent, sa maison, son lit, sa nourriture, etc… tout ce que nous avons à disposition pour une âme en perdition, en détresse.<o:p></o:p>

    Si nous sommes chrétiens, nous aimons et si nous aimons nous nous investissons !<o:p></o:p>

    Avoir du cœur, parce que nous sommes aimés alors nous voulons nous aussi aimer !<o:p></o:p>

    Allons-nous ouvrir notre cœur ?<o:p></o:p>

    Allons-nous ouvrir nos maisons ?<o:p></o:p>

    Allons-nous ouvrir notre bouche, annoncer l’Evangile ? <o:p></o:p>

    C’est Dieu avec cet amour qui nous rend capables et c’est lui qui le fait à travers nous, en nous utilisant.<o:p></o:p>

    L’Enjeu ? Pendant que nous sommes occupés à savoir comment mieux vivre, il y a l’enfer qui se rempli !<o:p></o:p>

    Ah ! C’est vrai : Nous ne parlons plus de l’enfer ! Nous ne parlons plus du diable, ce n’est pas bien, on entend souvent : oh ! Laisse le Diable où il est ! On ne parle plus de l’enjeu ! On dirait que l’enfer a disparu aujourd’hui, c’est bien l’œuvre de Satan de faire croire cela. Jésus est venu pour que nous passions des ténèbres à la lumière, à son admirable lumière. Le Saint-Esprit nous pousse à lui obéir.<o:p></o:p>

    « Luc 16 versé 22 – 24 : Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d`Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu`il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. Il s`écria: Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu`il trempe le bout de son doigt dans l`eau et me rafraîchisse la langue; car je souffre cruellement dans cette flamme. »<o:p></o:p>

    Il y en a même qui disent que l’enfer n’existe pas !<o:p></o:p>

    Matthieu 13 : versé 40 et 50 : la fournaise !<o:p></o:p>

    Apocalypse 14 : versé 11 : pas de repos ni jour, ni nuit !<o:p></o:p>

    Il n’existe pas plusieurs vérités ou la Bible ne nous dit pas la vérité, ou bien,  si oui c’est la vérité, nous ne pouvons pas rester sans rien faire !<o:p></o:p>

    C’EST LA VERITE<o:p></o:p>

    Question : Qui voudriez-vous voir resplendir comme un soleil ?<o:p></o:p>

    Apocalypse chapitre 21<o:p></o:p>

    Nous ne devons pas agir comme des automates, c’est un élan d’amour qui nous doit nous animer, nous devons pleurer pour les âmes et ressentir ce fardeau !<o:p></o:p>

    Nous ne devons pas faire du prosélytisme, mais jeter une bouée par amour, à quelques uns qui se soient ! <o:p></o:p>

    Si physiquement nous voyons quelqu’un en train de se noyer ne plongerons-nous pas pour le sauver de la noyade ?<o:p></o:p>

    Mission : dans le combat spirituel, permettre d’ouvrir les yeux des personnes qui sont dans les ténèbres !<o:p></o:p>

    Lorsqu’on entre dans cette dimension on connait le combat !<o:p></o:p>

    Le diable essaie de nous faire taire, par différentes attaques, argent, maladie, famille travail ou autre. Et parfois aussi en nous faisant croire que nous ne valons rien, que nous ne savons rien, que nous ne sommes pas assez « chrétien », et encore bien d’autres mensonges pour nous stopper à annoncer l’Evangile, le salut en Jésus-Christ. <o:p></o:p>

    Mais n’oublions pas, Dieu nous donne la victoire, nous sommes victorieux en Christ !<o:p></o:p>

    Comment Dieu a-t-il envoyé Moïse ? Avec un bâton !!! Rien d’autre !<o:p></o:p>

    Dieu nous équipe : Il nous donne sa puissance : le Saint-Esprit c’est tout c’est le Saint-Esprit qui parle, qui nous conduit, qui nous dirige, qui nous fait connaître etc.<o:p></o:p>

    Marc 16 versé 15 à 18 « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : En mon nom …. » Au versé 20 il est écrit : Et ils s’en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la parole par les miracles qui l’accompagnaient. Amen ! » Qui accompagnaient qui ? La parole de Dieu était accompagnée par les miracles ! Les miracles accompagnaient la Parole de Dieu ! <o:p></o:p>

    Nous devons comprendre que le but premier pour le Seigneur c’est que nous faisions la prière de l’église primitive pour le salut des âmes, avant tout miracle, c’est le salut qui est important, les miracles suivent ou arrivent en même temps selon le plan de Dieu, le but est le salut, pas le miracle, le but c’est de passer des ténèbres à la lumière. Le but est que nous laissions Christ agir en nous pour annuler tous les plans du diable pour sauver de l’enfer une âme. C’est Lui Jésus qui sauve, nous ne sommes que ses serviteurs, il nous a tout donné, et nous ne pouvons pas laisser ce qu’il nous a donné dormir dans un coin ou bien laisser tout caché, juste en attendant son retour. Jésus nous parle du bon et fidèle serviteur et de celui qui a enfoui son talent et ne s’en est pas servi, vous savez ce serviteur inutile dans l’Evangile selon Matthieu chapitre 25 versets 14 à 30. Notons et n’oublions pas ce que précise Jésus : « Et  le serviteur inutile, jetez le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. »<o:p></o:p>

    Lorsque j’ai lu et relu ce passage, j’ai mis ma foi en action en commençant sans aucune crainte à annoncer le salut en Jésus-Christ, l’Evangile, et je me suis aperçue que des cœurs étaient touchés et en commençant par le mien, Alléluia ! <o:p></o:p>

    Le miracle est la manifestation de l’amour de Dieu par la foi !<o:p></o:p>

    Comment faire passer des ténèbres à la lumière? : Ne forçons personne à venir à Christ, Notre témoignage suffit, semons la Parole de Dieu  seulement, d’autres arroseront, Dieu fera croitre et il y aura la récolte ! (Ceci implique après avoir eu l’amour pour ces âmes perdues et après avoir prié et mené le bon combat spirituel avec notre armure complète !). Si nous ne sommes pas sincères, il ne peut rien se passer.<o:p></o:p>

    Demandons à Dieu la Sagesse, le discernement et tous les dons, adaptons nous comme le pêcheur adapte son appât au poisson qu’il veut attraper, il ne met pas une mouche pour attraper un requin, ni un steak pour attraper une truite !<o:p></o:p>

    Demandons à Dieu la sagesse qui nous conduira à mettre « l’appât » qu’il convient !<o:p></o:p>

    Ne nous conformons pas aux choses du monde, mais nous pouvons utiliser les choses du monde en ne commettant pas de pêché, la Sagesse de Dieu nous conduira.<o:p></o:p>

    Et qui est la Sagesse ? Jésus-Christ, ne s’est-il pas fait sagesse pour nous ? Si Jésus Christ est avec nous qui sera contre nous ?<o:p></o:p>

    Nous ne devons pas nous retirer du monde, ne plus avoir de contact avec le monde ou notre société, mais nous sommes comme glissés dans la Société pour y être conduits et utilisés par Dieu. Pour terminer, ce n’est pas le nombre qui compte, c’est juste la petite chose que Dieu nous confie et il nous demande d’être fidèle, bon et fidèle serviteur pour le Seigneur !

    <o:p></o:p>

    Que le Seigneur nous garde et bénisse tous ceux qui acceptent sa Parole ! Amen !<o:p></o:p>

    Merci Père Saint, Dieu Très Haut !<o:p></o:p>

    Merci Seigneur Jésus Roi des rois, Seigneur des seigneurs !<o:p></o:p>

    Merci Saint Esprit, Esprit de Vérité et de Vie !<o:p></o:p>

    Gloire, Honneur, Majesté, Louanges, Puissance, à notre Dieu trois fois Saint, Amen !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique