• <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p>Voici ce que je voudrai vous faire partager, ce que j’ai retenu d’une prédication de Jean Peterschmitt et qui m’a bouleversée. Et j'y ai ajouté ce que j’ai reçu en complément dans mon cœur.<o:p></o:p></o:p><o:p></o:p><o:p>

     

    Psaume 84 :<o:p></o:p>

    6 Heureux l'homme dont la force est en toi ! Ils trouvent dans leur cœur des chemins tout tracés.
    7 Passant par la vallée de Baca, ils la changent en fontaines, Et la pluie d'automne la couvre de bénédictions.<o:p></o:p>

    Version Segond : <o:p></o:p>

    6 Heureux ceux qui placent en toi leur appui ! Ils trouvent dans leur cœur des chemins tout tracés.<o:p></o:p>

    7 Lorsqu’ils traversent la vallée de Baca, ils la transforment en un lieu plein de source, et la pluie la couvre aussi de bénédictions.<o:p></o:p>

    Version Français courant : <o:p></o:p>

     6 Heureux ceux qui trouvent chez toi un refuge et qui ont à cœur ce pèlerinage !<o:p></o:p>(pèlerinage : Autre interprétation : les routes de l'obéissance à Dieu) 

    7 Quand ils passent par la vallée du Baumier, ils la changent en oasis ; et même la pluie d'automne la couvre d'étangs. <o:p></o:p>

    Que veut dire « Baca » ou « Baumier » ?<o:p></o:p>

    C’est la signification de la tristesse, les difficultés, les pleurs, le poids des fardeaux. <o:p></o:p>

    Nous avons besoin du baume de Jésus pour y remédier.<o:p></o:p>

    Ce sont pour nous des paroles de bénédiction.<o:p></o:p>

    Souvent il nous arrive de louer et maintenant, où que vous soyez chantons ensemble : « Il est un fleuve, coulant du cœur de Dieu, c’est un grand fleuve d’un amour merveilleux, je vais y boire, son amour me rempli, et la victoire m’anime de l’Esprit ! ».<o:p></o:p>

    Lisons dans la Parole : Ezéchiel chapitre 47 versets 1 à 23. (Entier).<o:p></o:p>

    La Parole nous dit qu’il est, qu’il existe un Fleuve.<o:p></o:p>

    Oui les eaux sortent du Sanctuaire de Dieu.  Oui des fleuves d’eau vive couleront jusque dans la vie éternelle ! <o:p></o:p>

    Jésus nous dit : Jean 4.14 : « mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif, et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle ». <o:p></o:p>

    Dans ce fleuve où nous situons nous, où en sommes nous ? <o:p></o:p>

    Le fleuve coule, nous avons du mal à le croire, à l’accepter, il nous faut vouloir y venir, il nous faut y entrer, et ne pas avoir peur de nous noyer dans ce fleuve,  il nous faut vouloir payer le prix !<o:p></o:p>

    Lorsque nous entendons, dans certaines assemblées ou au milieu de chrétiens,  que l’Esprit de Dieu n’agit plus comme « avant », cela fait mal, cela nous rend triste, nous qui sommes entrés dans ce fleuve. Lorsque nous lisons la parole de Dieu et que nous voyons comment les chrétiens manifestaient leur pratique des commandements, et qu’aujourd’hui certains disent : c’était pour « avant », cela fait mal. Cela attriste le Saint-Esprit. N’est-il pas le même hier aujourd’hui et éternellement ?<o:p></o:p>

    Prions pour que l’Esprit de Dieu les entraîne dans ce fleuve, dans cette dimension de l’amour de Dieu ! <o:p></o:p>

    Lisons 1ère Epître de Paul aux Corinthiens, chapitre 13.

    Est-ce qu’aujourd’hui nous pouvons voir cet accomplissement ? Non, rien n’est parfait dans l’Eglise de Jésus-Christ, nous n’en sommes pas encore là !, Lorsque ce qui est parfait sera venu, oui l’Esprit Saint s’en ira, pourquoi ? Parce qu’Il sera avec l’Epouse, l’Eglise de Christ. Et l’Epouse, l’Eglise de Christ n’est pas l’Eglise locale comme nous l’imaginons humainement. Nous serons surement surpris. Mais aujourd’hui et merci Seigneur, nous avons encore des âmes qui ne sont pas encore sauvées ! Ce qui est parfait n’est pas encore accompli ! Alléluia ! Le Saint-Esprit est là et touche des cœurs au travers de la publication de l’Evangile, et notre témoignage. Et lorsque le nombre des convives sera accompli, lorsque l’Epouse de Christ sera prête, Jésus reviendra la chercher et l’emportera avec lui et les anges nous accompagnerons dans les nuées, avec les ressuscités en Christ,  qui nous précèderons, Alléluia !<o:p></o:p>

    Celui qui croit, nous dit la Parole, nous dit le Christ,  celui qui croit et qui sera baptisé sera sauvé. Alléluia ! Amen !<o:p></o:p>

    Tous ceux qui entrent dans cette eau, ce fleuve d’amour de Dieu, qui nous assainit, il nous guérit, mais il faut que nous  y entrions dans ce fleuve ! Et ce n’est pas facile, et il ne nous pousse pas, il nous appelle, et appelle, et appelle, jusqu’au départ.<o:p></o:p>

    Est-ce que le Seigneur vient en premier dans notre vie ?, en première place, pour toute journée commencée ? Pour toute action entamée ? Pour toute parole prononcée ? En  toute circonstance, vient – il en premier ? Il y a des luttes en nous.  La chair contre l’Esprit.  Ils sont contraires. Ils sont ennemis.<o:p></o:p>

    Dieu  nous laisse libre de choix, et ce fleuve sort du Sanctuaire, et on discute de tout, ce n’est pas facile.  Et Chacun est libre, nous avons cette liberté de dire oui ou non.<o:p></o:p>

    Gloire à Dieu ! Sainteté à son Nom ! Et nous nous réjouissons de ce que ce fleuve coule, et que chacun fait comme il le veut, et que la Parole de Dieu est là. La pénurie d’eau sur terre ne tarit pas le fleuve de Dieu, il coule encore aujourd’hui pour nous tous.<o:p></o:p>

    Même si nous entendons qu’il y en a qui disent que les dons c’est fini, que tout çà c’est du passé, nous connaissons que ce fleuve est bel et bien là coulant du cœur de Dieu pour sauver ceux qui étaient perdus et guérir ceux qui étaient malades, et donner la liberté à ceux qui étaient prisonniers du péché. Ce fleuve coule et la question est : voulons nous resté sur le bord de ce fleuve ? Sur les berges ? Ou bien, voulons nous entrer dans ce fleuve ? Alors oui allons-y, tous ensemble,  mais peu à peu car nous ne voulons pas brûler les étapes. Mais voulons nous entrer dans ce fleuve et y demeurer avec de l’eau jusqu’aux chevilles ? Car c’est nous qui décidons si nous voulons avoir cette eau jusqu’aux chevilles,  jusqu’aux genoux, ou jusqu’aux reins. Ou bien voulons nager dans ce fleuve ? Et vous savez que lorsqu’on nage dans une eau on en avale toujours un peu ! Elle entre dans tout notre être, elle pénètre entièrement en nous. <o:p></o:p>

    Alors nous nous trouvons là devant un mur, particulièrement pour ceux qui ont une peur de l’eau, de nager, devant comme une muraille, un mur comme le celui de Berlin c’était un mur de la liberté, et nous avons vu ce mur tombé, par la volonté du désir de liberté des personnes qui ont combattu pour cette liberté ! Le mur est tombé et ils sont libres maintenant dans toute l’Allemagne. Alors qu’avant ils se faisaient « tirer dessus », comme des lapins,  lorsqu’ils essayaient de franchir ce mur.<o:p></o:p>

    Nous devons entrer dans ce fleuve par étape.  Entrons et ayons déjà de l’eau jusqu’aux chevilles puis avançons un peu plus loin et ayons de l’eau jusqu’aux genoux, puis avançons encore un peu et ayons de l’eau jusqu’aux reins, et enfin, de plus en plus rassurés,  soyons ensuite tout entier dans cette eau.<o:p></o:p>

    Ces étapes sont : les étapes de sanctification, jusqu’à ce que Christ soit le premier en tout.<o:p></o:p>

    Jean chapitre 7, verset 37 : Jésus dit : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein».<o:p></o:p>

    Il ne force personne, il a encore la patience de nous le rappeler !<o:p></o:p>

    Jésus attend de nous que nous entrions dans le fleuve, étape par étape. Ne plongeons pas dans le tas, aveuglément, nous pourrions reculer. Soyons sages et laissons nous guider par lui, étape par étape, ne brulons pas les étapes comme veulent faire souvent ceux qui n’ont pas de persévérance, et la Parole de Dieu nous en parle, nous exhorte à ce sujet.<o:p></o:p>

    Alors parfois nous voulons agir par notre propre force, alors nous réfléchissons et nous calculons…<o:p></o:p>

    Mais Jésus nous demande de laisser nos pêchés, nos idoles, ce que nous aimons avant lui, notre activité, nos plaisirs, etc.,  selon chacun. C’est pourquoi il est écrit que chacun s’examine soi-même.<o:p></o:p>

    Etape par étape, l’Esprit nous transforme pour peu que nous acceptions de le laisser nous changer. Jésus a pris du temps et encore aujourd’hui nous accorde encore un peu plus de temps, un temps précieux qu’il nous demande de racheter, oui, sans argent, pourquoi ? Parce que cela est gratuit car Jésus a tout payé pour nous, le réalisons nous vraiment ?<o:p></o:p>

    Le temps ! Oui, il nous faut trouver du temps, prendre du temps pour le Seigneur, pour l’écouter, pour méditer sa parole, la recevoir, la comprendre, pour le servir, pour répandre sa parole, pour partager avec d’autres ce que le Seigneur fait pour nous chaque jour ; alors, pouvons nous avoir du temps de libre pour le Seigneur ? <o:p></o:p>

     Ce fleuve ! Ce fleuve est aussi ce fleuve d’Amour de Dieu et nous devons aussi avoir cet amour, cet amour qui nous vient de Dieu, cet amour pour les âmes, demandons le à Dieu !<o:p></o:p>

    Le Seigneur nous enseigne-t-il pas que nous devons avoir de l’amour les uns pour les autres et ce sans différence de comportement, aussi bien et particulièrement avec ceux qui nous font parfois souffrir de leur mauvaises actions ou mauvais sentiments. Car le Seigneur nous dit quel honneur et qu’avons-nous, dit- il,  d’exceptionnel d’aimer ceux qui nous font du bien ? Mais si nous aimons ceux qui nous maltraitent et nous font de la peine, nous seront enfants de Dieu et c’est en quoi tous nous reconnaitrons, que nous avons de l’amour les uns,  les autres et que nos fruits témoigneront de cet amour car il engendrera un comportement correspondant au comportement de Christ.<o:p></o:p>

    Ne restons pas dans l’eau jusqu’aux chevilles, allons – y ! Avançons plus loin pour le royaume de Dieu ! Dieu nous bénira, Dieu pourvoira à tout !<o:p></o:p>

    Nous devons racheter le temps qui nous reste à vivre ici bas, entrons jusqu’à être totalement dans l’eau de ce fleuve ! Recherchons le royaume de Dieu et sa justice et tout le reste nous sera donné par-dessus.<o:p></o:p>

    Avons-nous peur ? Avec Dieu, nous ne perdons jamais rien ! Tous ceux qui n’acceptent pas d’entrer dans ce fleuve, n’ont pas confiance en Dieu, n’ont pas de patience, n’ont pas de persévérance.<o:p></o:p>

    Que trouverons-nous dans ce fleuve ? Dans cette eau il y a le salut, la guérison, la liberté, le pardon, la délivrance, la bénédiction ! La parole de Dieu, la Bible nous parle de poissons, des poissons différents, des petits, des gros etc. des poissons de toutes sortes ! Nous sommes tous différents ! Nous avons malgré nos différences, un seul et même Seigneur, un seul et même Dieu : L’Eternel des Armées, le Dieu d’Abraham, d’Isaac, de Jacob, le Saint d’Israël, Emmanuel, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs, Jésus-Christ.<o:p></o:p>

    Mais pour ne pas mourir entrons dans ce fleuve !<o:p></o:p>

    Acte 1 verset 8 Nous recevrons une puissance, entrons dans le fleuve de Dieu !<o:p></o:p>

    Dans le chapitre d’Apocalypse 22 le fleuve est là ! Ce fleuve qui nous purifie !<o:p></o:p>

    Ce n’est pas une chose de connaître la Bible,  mais ce qui est une chose, c’est de mettre en pratique cette parole que nous recevons de Dieu et d’entrer dans le fleuve de Dieu ! <o:p></o:p>

    Amen !  Que Dieu nous bénisse tous!<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    </o:p><o:p> </o:p>

    1 commentaire
  • Joseph.<o:p></o:p>

    Prénom choisit par Rachel, « Dieu a enlevé mon opprobre ».<o:p></o:p>

    Lisons donc dans la Bible, le livre de la Genèse du chapitre 37 au <o:p></o:p>

    chapitre 49. <o:p></o:p>

    Non-seulement ce prénom nous révèle une action salvatrice au travers de la vie de cette personne, de ce fils bien aimé qui nous donne aussi une image du Christ, qui nous a racheté de notre opprobre,  mais qui nous révèle aussi, le chemin,  parfois et souvent difficile,  que doit suivre un chrétien, dans la volonté de Dieu, son Père,  et qui le mènera à recevoir, de Lui,  la bénédiction.<o:p></o:p>

    Dans ce premier chapitre nous constatons deux attitudes envers le père, qui sont opposées.<o:p></o:p>

    Nous savons par les chapitres précédents que Joseph était le fils de Rachel et le frère de Benjamin, le tout petit. Rachel pour qui le père de Joseph avait tant d’amour. <o:p></o:p>

    Il nous est précisé que Joseph rapportait les mauvais propos de ses frères, et certainement,  leurs mauvaises actions aussi. Il était différent et ne se joignait pas à eux dans leurs mauvaises voies, du fait, il y avait conflit.<o:p></o:p>

    Il nous est précisé que son père l’aimait plus que tous ses autres fils, et qu’il portait une tunique spéciale de plusieurs couleurs que son père lui avait faite.<o:p></o:p>

    N’est-ce point aussi l’image de Notre Père Céleste qui nous aime et qui prend plaisir à nos bonnes œuvres lorsque nous lui obéissons et suivons ses commandements, en ne point pêchant.<o:p></o:p>

    Certainement, Joseph, avait un comportement très différent de ses frères et c’est pour cela que chaque fois qu’ils faisaient mal, il le rapportait à son père. Son père lui demandait aussi de surveiller et de lui rapporter ce qui se passait avec eux, il semble qu’il n’avait pas entièrement confiance en ses fils ainés. <o:p></o:p>

    Dieu était avec Joseph, et il lui fit une révélation en songe, deux songes, et même son propre père, qui cependant garda ses paroles en son cœur, le réprimanda nous la parole.<o:p></o:p>

    Ses frères étaient en quelque sorte rebelles, et étant différents de Joseph, ils le haïssaient nous dit l’Ecriture. Nous voyons donc que la jalousie fut installée dans leur cœur et que la haine pris place dans leur cœur.<o:p></o:p>

    Or, la Parole ne nous dit-elle pas que la haine est égale à un meurtre ?<o:p></o:p>

    Celui qui hait est dans les ténèbres.<o:p></o:p>

    1ère Epitre de Jean chapitre 2, verset 9 « Celui qui dit qu’il est dans la lumière, et qui hait son frère, est encore dans les ténèbres ».<o:p></o:p>

    Dans les Proverbes, chapitre 6 verset 34 et chapitre 27 verset 4 il est dit : « Car la jalousie met un homme en fureur, et il est sans pitié au jour de la vengeance ; » & : « La fureur est cruelle et la colère impétueuse, mais qui résistera devant la jalousie ? ». <o:p></o:p>

    Epître de Paul aux Ephésiens chapitre 4, verset 26 et verset 31 « Si vous vous mettre en colère, ne pêchez point ; que le soleil ne souche pas sur votre colère ; & : Que tout amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous ».<o:p></o:p>

    Epître aux Colossiens chapitre 3 verset 8 : « Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l’animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche ».<o:p></o:p>

    1ère Epitre à Timothée chapitre 2, verset 8 : « Je veux donc que les hommes prient en tout lieu, en élevant des mains pures, sans colère, ni mauvaises pensées ».<o:p></o:p>

    Epître de Paul à Tite chapitre 1, verset 7 : « Car il faut que l’évêque soit irréprochable, comme économe de Dieu ; qu’il ne soit ni arrogant, ni colère, ni adonné au vin, ni violent, ni porté à un gain déshonnête ; ».<o:p></o:p>

    Nous voyons que lorsque le père envoya Joseph trouver ses frères, il ne furent point à l’endroit qu’ils avaient indiqué, ils avaient dont menti, et lorsqu’ils aperçurent leur frère qui arrivait, ils complotèrent pour le faire mourir. L’ainé, Ruben s’y opposa et proposa une solution pour ne pas le tuer, afin qu’il puisse plus tard le ramener à son père. Et il partit revint sans doute à l’endroit où ils devaient originaire restés avec le troupeau. Une précision qui semble minime, mais qui a son importance : ils le dépouillèrent de sa tunique, celle de toutes les couleurs que leur père avait faite pour lui ! Ruben n’était donc plus là et les autres frères vendirent Joseph qui fut emporté en Egypte, et lorsque l’ainé vint pour le reprendre et le ramener à son père, il ne fut plus là, et il cru qu’il fut dévoré et nous voyons que ses frères ne lui dire point la vérité. <o:p></o:p>

    Nous voyons bien le processus de la désobéissance : 1, désobéissance, 2, mensonge, 3, jalousie, 4, colère, 5, crime.<o:p></o:p>

    Nous voyons aussi ce que la femme de pharaon fit et ce qu’il en résulta : 1, jalousie, envie, 2, mensonge, 3, colère, 4 crime.<o:p></o:p>

    Nous notons aussi que la bonté de l’Eternel ne s’éloigna point de Joseph qui a su gardé confiance en son Dieu et en sa justice.<o:p></o:p>

    Après avoir passé un peu plus de deux années en prison injustement, le miracle arriva et après avoir été oublié, soudain on le rappela pour interpréter les songes de pharaon. <o:p></o:p>

    Nous remarquons que jamais Joseph n’oublia ce que Dieu fit pour lui et au moment voulu il pu le glorifié en ces termes : « Ce n’est pas moi ! C’est Dieu qui donnera une réponse favorable à Pharaon » chapitre 41, verset 16.<o:p></o:p>

    Les différents chapitres suivant nous expliquent ce que fut la bénédiction de Dieu, comment Dieu transforma, à cause de l’obéissance, la confiance et la foi de Joseph, une mauvaise action qui devait être sa fin,  en une bénédiction pour lui et pour toute sa famille !<o:p></o:p>

    Je me dis en moi-même, que même si je ne comprends pas tout ce qu’il m’arrive, je dois restée fidèle à Dieu et lui faire confiance totale sur ce qui sera mon futur, mes prochains jours.<o:p></o:p>

    Même si tout paraît désespéré, je ne dois pas regardé à cela, mais je dois plutôt me plonger dans les promesses de Dieu, prier, et m’attendre à l’action de Dieu dans ma vie de chaque jour.<o:p></o:p>

    Soyons comme Joseph, patients, fidèles, confiants, et plein d’assurance en Dieu, notre Père, par le nom magnifique de Jésus-Christ ! Amen !<o:p></o:p>

    Que le Seigneur répande sa grâce sur nous tous et que son Esprit Saint nous transforme à la gloire de Dieu le Père, par notre Seigneur Jésus-Christ, Amen, Alléluia !<o:p></o:p>

     


    1 commentaire
  • Aujourd'hui l'espoir, l'espérance dans les coeurs se fait rare.

    On nous dit " profitez du moment présent, car nous ne savons ce que demain nous réserve". Ce qui n'est pas forcément vrai ! En tous les cas pour ceux qui ont accépté Jésus-Christ comme leur Sauveur, et qui croient en Lui, en toutes ses pomesses.

    Alors le monde aujourd'hui, nous tous, nous sommes accablés de toutes sortes de publicités qui nous poussent à la sur-consommation, qui nous crééent des envies superflues, qui nous donnent des complexes parfois, et qui nous poussent aussi à agir contre-nature. Je pense particulièrement à la maigreur de certaines personnes qui va jusqu'à les emporter dans la mort...pour une beauté mensongère.

    Dans la plupart des films, des émissions TV, des dessins animés, des lectures diverses mises à la disposition du public, jeune, ou moins jeune, sont truffés de violence, mensonges, de manifestations occultes, et je pousserais même jusqu'à dire des manipulations d'esprits en vue de glorifier le diable, Satan lui-même.

    J'ai remarqué sur les pub de Films, etc. (je n'ai plus de TV depuis au moins 4 ou  5 ans), les annonces de sorties de films, les programmes de TV, toutes sortes de choses qui donnent à notre société un état d'insensibilité, de désintéressement de son prochain, incroyable.

    Lorsque nous discutons avec des personnes, on s'apperçois qu'il n'y a plus d'espoir, donc faisons tout ce qui nous est possible aujourd'hui, mais ce n'est pas toujours en bien, ou pour notre bien, mais c'est souvent pour notre mal, et au final on se sent encore moins bien, alors on se tourne vers toutes sortes de "plaisirs" ou de diverses activités pour combler et essayer de se sentir mieux, etc.

    La Bible, nous dit que lorsque nous pensons à notre détresse, à notre misère, lorsque notre âme s'en souvient, elle est abattue au dedans de nous.

    La Bonne Nouvelle pour nous tous aujourd'hui c'est ceci :

    "Voici ce que je veux repasser en mon coeur, ce qui me donnera de l'espérance. Les bontés de l'Eternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne sont pas à leur terme; Elles se renouvellent chaque matin. Oh! que ta fidélité est grande ! L'Eternel est mon partage, dit mon âme; C'est pourquoi je veux espérer en Lui". Amen ! (Livre des Lamantations de Jérémie le Prophète)

     


    votre commentaire
  • Je suis la résurection et la vie nous dit Jésus-Christ, le réalisons-nous vraiment ?

    Voici le message de Christ dans l'Evangile selon Jean au chapitre 11 au verset 25 :

    "Jésus lui dit : "je suis la résurection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, même s'il meurt;"

    Cette parole nous donne une espérance qui dépasse toute mesure, toute dimension, tout entendement.

    Mais pour qui ? Pour ceux qui périssent, car :" la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés elle est une puissance de Dieu" 1ère Epître aux Corinthiens chapitre 1 verset 18.

    Qui sont ceux qui périssent ? Ceux qui n'ont pas eu l'amour de la vérité, qui ont rejeté la parole de Dieu et qui ont méprisé le sacrifice de Jésus-Christ, ne le reconnaissant pas comme le Dieu Tout Puissant.

    Lisons la 2ème Epître aux Thessaloniciens chapitre 2 à partir du verset 9 au verset 11: "L'appartition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur enverra une puissance d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui ont pris plaisir à l'injustice, soient condamnés".

    Comme Pilate la question se pose pour beaucoup : qu'est-ce que la vérité ?

    Lisons l'Evangile de Jean au chapitre 14 et verset 6 et 7 : "Jésus lui dit : "Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Si vous me connaissiez, vous connaitriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l'avez vu".

    Pierre, l'apôtre qui s'appelait Simon, frère d'André,  aussi lui a dit "vers qui irions-nous? Tu as les Paroles de la Vie éternelle".  N'allons donc vers aucune autre divinité, statue diverse, star, étoile, croix, saints, gri-gri, devin, voyant, phylosophe, écrivain, scientifique, théologien, docteur de la loi, dirigeant religieux quelconque, homme politique, homme de mouvement pacifiste, etc. Allons tout simplement vers Jésus-Christ, le seul qui peut nous ouvrir les portes du paradis, du ciel, de la vie éternelle. Le seul qui ait payé le prix, de sa vie, pour nous revêtir de cette "robe blanche" sans tâche devant Dieu, afin de vivre heureux pour toujours auprès de Dieu. 

    Enfin, lisons dans l'Evangile de Jean chapitre 3 et versets 35 et 36  : Là encore et toujours nous supplie à nouveau :

    "Le Père aime le Fils, et il a remis toutes choses entre ses mains. Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.

    Croyants ou non croyants, la seule vérité est que nous avons, par nos péchés,par notre désintéressement à connaître Dieu,  fait entrer la maladie, la souffrance, la mort dans notre vie. Après notre mort physique, nous ne disparaissons pas dans le néant, comme certains le disent, ou nous ne revenons pas dans un autre corps, comme d'autres l'enseignent. Après notre mort, vient le jugement. Et ce jugement n'est d'autre de savoir si nous avons eu l'amour de la Vérité, l'amour de Jésus-Christ, l'avons-nous rechercher durant ce temps qui nous est donné ici bas ? La patience exercée, due à l'immense amour de Dieu,  fait que beaucoup aujourd'hui, le temps étant de plus en plus court, Jésus-Christ revenant bientôt, beaucoup donc entendent l'Evangile : La Bonne Nouvelle, et ne s'en soucient pas. Mais Gloire à Dieu notre Père et au Seigneur Jésus-Christ, un "reste" de l'humanité le cherche de tout son coeur et le trouve.

    Faites-vous partie de ce "reste" ? Voulez-vous faire partie de ce "reste" ?

    Voici ce que Jésus vous dit aujourd'hui : (passages pris dans l'Evangile de Jean. Lisez-le c'est un message de puissance de gloire et d'amour unique).

    "Je suis la porte des brebis. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages.Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. Je connais mes brebis, et elles me connaissent, comme le Père me connait et comme je connais le Père; et je donne ma vie pour mes brebis. J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie; celles-là, il faut que je les amène; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger. Mes brebis entendent ma voix; je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle; elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main, Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père. Moi et le Père, nous sommes un".

    Ô Saint Esprit, toi le consolateur et l'Esprit de Vérité,  envoyé par Jésus-Christ notre Sauveur, notre Seigneur bien-aimé, toi qui nous donnes la connaissance de la vérité, toi qui rends témoignage à notre esprit, toi qui nous instruis, qui nous guides, toi qui nous rappelles toutes choses, Je te demande de répandre abondamment l'amour de Dieu dans le coeur de tout ceux qui liront Les Paroles de l'Evangile au nom Puissant de Jésus-Christ, et de les amener au salut éternel, Amen!

    Que le Dieu de paix, qui a ramené d'entre les morts le Grand Berger des brebis, par  le sang d'une alliance éternelle, notre Seigneur Jésus-Christ, nous rende capables de toute bonne oeuvre, pour l'accomplissement de sa volonté; qu'Il fasse en nous ce qui lui est agréable, par Jésus-Christ, auquel soit la Gloire, la Majesté, l'Honneur et la Puissance aux siècles des siècles Amen! Merci mon Dieu.

     Un témoignage for au Nigéria : http://www.dailymotion.com/video/xoof1_un-ressucite-des-morts-au-nigeria_events


    1 commentaire
  • <o:p></o:p>

    Jérémie 31 verset 3 : "De loin l'Éternel se montre à moi: Je t'aime d'un amour éternel ; C'est pourquoi je te conserve ma bonté. »<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    1 Jean 4 verset 8 : « Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour. »<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    L’amour de Dieu est intarissable, c’est la nature même de Dieu, Il aime son peuple d’un amour éternel car il est amour et il est éternel. Oui Dieu est amour et son amour est parfait, suprême, intarissable.

    Cet amour que nous avons reçu de lui ne périra pas. C’est comme dans le mariage, si nous plaçons Dieu au centre l’amour ne se tarira pas.

    L’amour nous dit le Seigneur dans l’épître aux Corinthiens est la plus grande chose, pourquoi ?

    Parce que la foi et l’espérance sont pour cette vie ici bas, dans l’attente du retour de notre Seigneur, mais l’amour restera, nous l’emporterons avec nous dans le ciel, l’amour restera à jamais. Nous n’aurons plus besoin de la foi et l’espérance, nous serons avec lui pour l’éternité ! Alléluia !

    <o:p> </o:p>

    Lisons 1ère Epître aux Corinthiens 13 :

    <o:p> </o:p>

    « 13:1 Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas l’amour, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit.<o:p></o:p>

    13:2 Et quand j'aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j'aurais même toute la foi jusqu'à transporter des montagnes, si je n'ai pas l’amour, je ne suis rien. »<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    C’est ici l’image ‘pieuse’ d’une personne qui agit selon la religion, et qui en fin de compte n’est rien aux yeux de Dieu,  si l’amour n’est pas dans son cœur. « Le paraître » pour Dieu ne suffit pas ! Et souvenons-nous ce que nous dit la Bible : « qui d’autre que Dieu lui-même connaît notre cœur ? Qui connaît qui sonde en profondeur le cœur des humains ? »<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    13:3 Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n'ai pas l’amour, cela ne me sert de rien.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    C’est ici l’image ‘pieuse’ d’une personne qui agit selon la religion, et qui pense qu’à travers de bonnes œuvres il trouvera son salut. Bien que l’œuvre soit utile, la encore Dieu regarde à notre cœur, Dieu regarde si ce que nous faisons nous le faisons avec amour ou simplement parce qu’il faut le faire mais quelque part notre cœur n’y est pas. C’est souvent aussi pour montrer que nous faisons ceci ou cela devant les autres croyants ou le monde. Mais le Seigneur nous dit que Matthieu   6 verset 3 « Mais quand tu fais l'aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite, », en quelque sorte Dieu sait tout, connaît tout, sonde tout. Il connaît les motivations de notre cœur, et si c’est de l’amour Il le sait, et si c’est du paraître, Il le sait aussi. Que chacun d’entre nous s’examine et se pose la question de notre motivation à faire ceci ou cela, sincèrement devant Dieu.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    13:4 L’amour est patient, il est plein de bonté; l’amour n'est point envieux; l’amour ne se vante point, il ne s'enfle point d'orgueil,<o:p></o:p>

    13:5 Il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche point son intérêt, il ne s'irrite point, il ne soupçonne point le mal,<o:p></o:p>

    13:6 Il ne se réjouit point de l'injustice, mais il se réjouit de la vérité;<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ce sont ici des points qui nous forgent au renoncement de soi-même, oui la patience, le moment et le temps, souvent qui ne sont pas choisis par nous-mêmes,  ou bien la durée qui n’est pas de notre contrôle, l’Esprit de Dieu nous vient en aide et transforme notre caractère, pourvu que nous Lui demandions dans le Saint Nom de Jésus ! Amen !<o:p></o:p>

    La bonté doit nous envahir, cela ne veut pas dire qu’il faille tout accepter, nous devons accepter tout le monde et refuser les actions dont Dieu a horreur, c'est-à-dire le péché qui nous enveloppe si facilement, nous dit la Parole de Dieu : Hébreux chapitre 12 verset 1 « Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ». Par nous-mêmes nous ne le pouvons pas, mais si nous demandons à Jésus de nous donner la force d’y arriver, nous serons vainqueurs et de ce fait nous porterons du fruit.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    13:7 Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Par nous-mêmes, il n’est pas possible, mais avec Jésus, nous le pouvons car c’est Lui qui nous transforme et il nous change de gloire en gloire, jusqu’à ce qu’il vienne nous prendre avec lui dans l’éternité, si nous l’acceptons. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    13:8 L’amour ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra.<o:p></o:p>

    13:9 Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie,<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Notre connaissance est minime, nous nous apercevons que chaque jour qui passe fait que nous connaissons de nouvelles choses, Dieu se révèle en nous de jour en jour et nous grandissons donc en Lui par cette connaissance, et non la connaissance des choses de ce monde. Tout n’est pas forcément mauvais, mais tout n’est pas forcément bon, et il n’y a qu’avec l’Esprit de Dieu que nous reconnaissons, ce qui est bon, parfait, et utile pour l’avancement du royaume de Dieu.<o:p></o:p>

    Evitons d’être sectaires, mais restons conduits par la Parole de Dieu qui seule nous guide dans la vérité et la sainteté. Nous mettons chaque jour notre vie en règle devant Dieu, Il nous montre sa volonté et Il nous dévoile ce que nous devons faire pour lui plaire et pour recevoir sa bénédiction. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    13:10 mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                Et qui d’autre que Jésus est parfait ? Ce qui est partiel est terrestre, tout disparaîtra, une <o:p></o:p>

    Seule chose demeurera nous dit la Parole de Dieu,  c’est l’amour. Nous devons savoir  comment  et dans quel but nous faisons ceci ou cela.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    13:11 Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j'ai fait disparaître ce qui était de l'enfant.<o:p></o:p>

    13:12 Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, d'une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd'hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j'ai été connu.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Et nous Le connaitrons parfaitement, nous connaitrons son immense amour pour nous alors que nous étions perdus, loin de lui dans le péché, nous saurons tout lorsque nous serons avec Lui pour toujours. Gloire à son Saint Nom !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    13:13 Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi, l'espérance, l’amour; mais la plus grande de ces choses, c'est l’amour. »<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Oui, car l’amour de Dieu est éternel, l’amour humain est fragile et parfois passager. Lorsque nous serons réunis avec Lui, nous aurons l’amour éternel tous ensembles. Mais la foi et l’espérance sont pour ici bas dans l’attente de sa venue prochaine. Amen !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Aucun d’entre nous, personne n’a subit les souffrances de Christ.  Nous voyons que la première chose qu’il dit est : « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font.»

    <o:p> </o:p>

    ·         L’amour excuse tout,  pardonne tout.

    <o:p> </o:p>

    Il ne l’a pas seulement pensé, Il l’a dit tout haut, II l’a fait entendre à haute voix, et nous devons faire de même. Nous ne devons pas seulement penser pardonner quelqu’un,  mais nous devons le dire à la personne,  autant que possible (si toujours vivante), que nous la pardonnons. Jésus n’a pas dit « excuse-les, mais Il a dit pardonne-les. Nous pouvons excuser des circonstances mais nous devons pardonner les personnes qui nous ont fait du mal, quel qu’en soit le degré. Car le pardon, c’est une délivrance, c’est une libération, notre cœur se libère d’une forme de haine qui nous ronge, qui nous endurcie, qui fait naître en nous des souffrances et parfois physiques, à cause du ressentiment, du non pardon. Et ceci peut agir, non seulement en nous,  mais en ceux qui nous ont offensés.

     Jésus-Christ nous a,  au moment même, libéré de tous les péchés du monde en prononçant cette action de pardon qu’Il opérait pour nous tous. Et ce grand cri qu’Il a poussé avant de mourir, (Marc 15 verset 37), c’est un grand cri d’amour, car Il s’est donné lui-même par amour, pour nous , pour nous sauver et nous faire entrer dans cet amour éternel ! Amen !

    N’oublions jamais ce cri, cet amour pour nous tous, oui Il est pour chacun de nous, sans différence, sans favoritisme, sans distinction, sans restriction, sans condition, Jésus nous pardonne tout si nous nous approchons de lui et lui demandons pardon pour tout ce que nous avons fait de mal, en paroles, en actions, ou par omission.

    Si nous pardonnons ceux qui nous ont fait du mal, nous serons nous aussi pardonnés, le poids de ces fautes qui nous étouffent, qui nous empêchent d’avancer avec Dieu, d’aller plus loin, de rentrer dans une autre dimension avec Dieu, ce poids s’enfuit lorsque nous pardonnons sincèrement, notre cœur se libère, Il nous faut le dire, le confesser, celui qui confesse de sa bouche… oui ce qui sort de notre bouche nous dit la Parole de Dieu, est une puissance, elle peut l’être dans le bon comme dans le mauvais.

    Etant créer à l’image de Dieu, nous avons en nous le désir de cet amour parfait, même inconsciemment, pour certains  leur amour est souvent comblé par les choses de ce monde, et nous avons également du pouvoir dans nos paroles, souvenons-nous : Dieu dit …..Et cela fut (chapitre de la Genèse).  Mais nous savons que tout au long de la Parole de Dieu, Dieu dit, l’Eternel dit mais qui veut y prendre garde ?

    Aujourd’hui,  si nous entendons sa voix, n’endurcissons pas notre cœur, mais tournons nous vers lui appelons le,  demandons lui de l’aide si c’est difficile, laissons le agir et nous parler, et obéissons-lui.

    De nous-mêmes, il est impossible de pardonner, vraiment, mais en Jésus-Christ il est possible, tout est possible à celui qui croit, car le pardon est divin, comme l’amour car il en est une partie, le pardon fait partie de la nature de Dieu.

    Tant que nous ne pardonnons pas et ne disons pas à ces personnes qui nous ont offensés que nous les pardonnons, nous sommes sous le joug du non-pardon, et nous restons sous ce joug.

    L’excuse est différente du pardon, si nous disons excusez-moi c’est différent de pardonne-moi.

    N’oublions jamais que le joug de que Jésus nous donne est doux et léger.

    Le pardon de Dieu est sans condition, car Dieu nous accorde le salut en Jésus-Christ sans condition, nous devons simplement accepter ce pardon et pardonner ceux qui nous ont aussi offensés.

    <o:p> </o:p>

    ·         L’amour espère tout.

    <o:p> </o:p>

    Lisons Jérémie 29 verset 11 :

    <o:p> </o:p>

    29:11 Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance.<o:p></o:p>

    29:12 Vous m'invoquerez, et vous partirez; vous me prierez, et je vous exaucerai.<o:p></o:p>

    29:13 Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Dieu a pensé un projet pour chacun d’entre nous, tout en nous laissant le libre arbitre, sans nous forcer, sans nous obliger.

    Dieu doit être notre Espérance en Jésus-Christ,  lisons l’Epître aux Romains au chapitre 15 et verset 13 : «  Que le Dieu de l'espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance, par la puissance du Saint-Esprit! »

    En toutes choses nous devons abonder en espérance, n’est-ce pas des paroles de grande richesse ?

    Aujourd’hui, autour de nous l’espoir est rare, il parfois relaté mais juste superficiellement et dans des matières périssables, éphémères,  utopiques et mauvaises pour notre vie.

    L’amour de Dieu doit nous pousser à espérer à toutes bonnes choses. Aimer c’est faire confiance, et cette espérance totale en Dieu, prouve notre amour pour Dieu.  Et Dieu prouve son amour envers nous en se manifestant de diverses manières pour fortifier notre foi en Lui. Amen !

    Dieu a des projets pour nous, des bons projets, aucun projet mauvais ne vient de lui, Il veut que nous soyons épanouis dans notre vie, santé, mariage, famille, études, travail, argent etc. Tout ce qui peut nous rendre la vie heureuse, et ainsi nous serons une source d’inspiration et d’espérance pour le monde.

    Dieu,  lui-même, espère en nous, c’est dans sa nature, et Il le veut dans nos cœur, Il espère en nous afin que nous espérions en Lui afin que le monde espère avoir ce que nous avons : cet espoir en Dieu qui n’est jamais une source de déception ! Alléluia !  Amen !

    <o:p> </o:p>

    ·         L’amour croit tout

    <o:p> </o:p>

    L’amour de Dieu nous pousse à croire !

    <o:p> </o:p>

    Lisons le livre de l’Ecclésiaste : chapitre 3,  verset  11 :

    «  Il fait toute chose bonne en son temps; même il a mis dans leur cœur la pensée de l'éternité, bien que l'homme ne puisse pas saisir l'œuvre que Dieu fait, du commencement jusqu'à la fin. »

    <o:p> </o:p>

    Nous avons,  croyants ou non croyants, la pensée de l’éternité dans notre cœur, c’est dans la nature de Dieu, puisqu’Il est de toutes éternités.

    <o:p> </o:p>

     Lorsque nous nous tournons vers Dieu, à travers la personne de Jésus-Christ,  cette pensée se transforme en croyance réelle de l’existence de Dieu. Cela ne vient pas de nous mais de Dieu.

    Il se révèlera de plus en plus en nous chaque jour de notre vie.

    <o:p> </o:p>

    En fait nous réalisons peu à peu de croire ne suffit pas, mais il nous faut le connaître !

    <o:p> </o:p>

    Mais cet amour de Dieu nous pousse à nous détourner des suspicions, des doutes, des idées qui viennent nous tourmenter dans notre esprit. L’amour de Dieu nous pousse à ne rien voir de mauvais dans ce qu’il nous est dit, et de croire avec l’espérance, d’avoir la foi tout simplement.

    Si j’aime Dieu, je crois tout ce qu’Il me dit, sans les « mais »,  les « si », etc.

    Nous croyons tout ce qu’Il nous promet, ce qu’Il nous annonce, ce qu’Il nous dit. Nous avons une confiance absolue en Lui !

    Et lorsque nous sommes enfants, nous nous comportons de même envers nos parents que nous aimons, et lorsque nous sommes adultes nous nous comportons de même envers notre mari, notre épouse, nos enfants, notre famille, nos amis etc.

    Parfois ou souvent nous sommes déçus, c’est vrai, mais d’autres le sont de nous aussi, c’est vrai, et lorsque Dieu nous montre toutes nos fautes,  nous pouvons alors mettre cet amour en place et en pratique, en nous pardonnant les uns les autres, donc en nous aimant les uns les autres.

    Et nous marchons alors de gloire en gloire, en acceptant la transformation de Dieu dans notre être intérieur, et nous glorifions le Seigneur.

    Ne devons nous pas être comme des petits enfants ? Oui, des adultes affermis avec des cœurs d’enfants vis-à-vis de leur Père, le Dieu Tout Puissant ! Amen !

    Nous croyons alors dans les promesses de Dieu, dans toutes ses promesses, personne ne peut changer les paroles de Notre Père Eternel, sa Parole est éternelle, et restera à jamais.

    La Parole de Dieu nous enseigne que TOUT est possible à celui qui croit. Nous avons souvent des pensées qui viennent tenter de nous arracher ces promesses, et qui veulent nous détourner de la bénédiction, mais Ta Parole Seigneur est la Vérité, et la Vérité a toujours la victoire !  Il a les paroles de la vie éternelle pour nous tous.

    Si nous avons parfois des difficultés à croire, demandons Lui de l’aide et nous nous sentons plus fort dans notre foi, le Seigneur ne nous abandonne jamais, Il nous conduit c’est le Bon Berger.

    Ses pensées ne sont pas nos pensées, et Il opère des choses extraordinaires pour nous, lorsqu’Il nous demande de croire alors que nous n’arrivons pas vraiment à croire, comme cette fameuse fois où Il demanda à Pierre de marcher sur l’eau, nous sommes aussi comme Pierre, (Matthieu chapitre 14 versets 22 à 33) nous croyons un peu, puis nous ne croyons plus et nous nous enfonçons dans cette eau, mais loué soit notre Seigneur Jésus, Il est là à nos côtés pour redresser notre comportement, et nous affermir dans notre foi, pourvu que nous le Lui demandions.

    <o:p> </o:p>

    Jésus nous appelle aussi « à sortir de la barque » et à marcher sur l’eau. Et si toutefois il nous arrivait de nous enfoncer, et bien en criant à lui il nous aide, il nous vient à notre secours, il nous tend toujours la main ! Jésus se révèlera puissamment.

    Jésus nous appelle, et nous devons sortir de la barque, il ne nous sortira pas de la barque mais il nous demande d’en sortir et de croire. Sur sa Parole, nous agissons, nous faisons le premier pas et il es là pour nous remettre dans la bonne voie si nous dévions.

    Croire c’est aussi vouloir que Dieu existe, si on le veut, on peut lui demander en la Personne de Jésus de venir dans notre vie, d’accepter d’être transformés par Lui, d’être changés, bousculés dans nos raisonnements humains, afin de voir sa gloire et sa puissance et d’être sauvés !

    Croire c’est une expérience de foi, si nous croyons et agissons, nous verrons Dieu agir même si ce n’est parfois pas dans la minute qui suit, mais lorsqu’Il se manifestera, lorsque nous verrons Dieu dans l’action dans notre vie, sa Gloire et sa Puissance seront révélées avec grandeur pour notre plus grande joie ! Amen !

    <o:p> </o:p>

    ·         L’amour supporte tout

    <o:p> </o:p>

    L’amour nous affermit, nous change dans notre vie, l’amour n’est pas un poids, c’est de la vitamine !

    Il forge notre caractère, il nous faut bien sur accepter que Dieu opère en nous cet amour qui va créer quelque chose de différent dans notre cœur, ce désir de changer grandissant.

    Nous avons tous besoin d’accepter d’affuter notre caractère afin que Jésus – Christ soit manifesté en nous.

    Tout sportif qui veut avoir sa médaille se prépare, Il nous faut aussi nous préparer, pour remporter notre victoire en Jésus-Christ !

    Laissons nous Dieu agir et nous modeler, nous transformer selon sa volonté, grâce à cet amour qui ne peut que nous rendre meilleur à Ses yeux, et ainsi Il pourra se manifesté à travers nous, et toucher des cœurs.

    Cette transformation nous apportera beaucoup afin que dans les moments les plus difficiles nous soyons inébranlables dans notre foi et dans notre amour en Dieu.

    Nous avons parfois du mal à supporter les autres, nous nous voyons en quelque sorte supérieur à eux et nous ne les supportons pas. Mais si nous regardons les conditions dans lesquelles Jésus est venu pour nous sauver, pour nous arracher de notre vie ancienne, cette vie de péchés sans Jésus, lorsque nous ne le connaissions pas, comment étions-nous alors ?  Et Jésus nous montre qu’il nous a supportés, qu’Il a eu la patience d’attendre ce grand jour où nous nous sommes réellement tournés vers lui. C’est ce qu’Il nous demande d’avoir de la patience et de ne pas nous considérés comme supérieurs mais plutôt comme serviteurs de tous, comme lui nous en a montré l’exemple.

    Où est placé notre premier amour ?

    -          Vers notre conjoint ?

    -          Vers nos enfants ?

    -          Vers nos plaisirs ?

    -          Vers notre travail ?

    -          Vers nos amis ?

    -          Vers nos activités ?

    -          Vers notre argent ?

    -          Vers nos animaux ?

    -          Vers notre voiture ?

    Est-ce que une,  des choses ou personnes, passe avant Dieu ?

    Ne basons pas notre vie sur du sable, mais la base de tout dans notre vie doit être le Roc, Jésus-Christ !

    Tout le reste,  si besoin est,  nous est donné en abondance pour l’avancement de son Royaume, et pour notre bonheur. Ne dit-il pas cherchez le Royaume de Dieu et sa justice et tout le reste vous sera donné par-dessus.

    C’est cette base qui  va faire que nous allons être surs, sans peur, sans crainte, et  poussés à espérer tout, à croire tout, à supporter tout, à pardonner tout, à avoir la foi.

    Jésus veut être à la première place dans notre vie.

    Lorsque nous partageons notre amour, il augmente.

    Jésus est cet amour parfait manifesté parmi nous,  afin que nous puissions venir puiser dans le Cœur de Dieu cet amour puissant dont nous avons besoin et qui nous sauve. Cet amour nous permet de nous aimer les uns les autres.

    <o:p> </o:p>

    Evangile de Jean chapitre 3 versets :

    <o:p> </o:p>

    16 Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.<o:p></o:p>

    17 Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Prière :

    <o:p> </o:p>

    Père éternel, Dieu puissant et fort, toi qui a créé toutes choses et à qui toutes choses appartiennent, je te demande aujourd’hui d’entrer dans mon cœur, de te révéler à moi, je veux te connaître.

    Qui m’a fait du mal Seigneur ? A qui ai-je fait du mal ? Quelles sont mes mauvaises actions, mes mauvaises pensées qui me séparent de toi ?

    Je reconnais mon état de pécheur devant toi, je suis misérable et mon âme est triste de cet état.

    Je te demande pardon pour toutes mes fautes et je te demande de prendre ma vie en main et de me guider chaque jour.  Montre-moi Seigneur à qui je dois demander pardon, quelles sont les personnes que j’ai offensées ou à qui  j’ai fait du mal soit en action, soit en paroles.

    Je veux pardonner aussi toutes les personnes qui m’ont fait du mal et qui m’ont offensé. Même si cela est au dessus de mes forces, je te demande de me donner ce pardon, afin de nous libérés tous de ce joug, et parce que je veux t’obéir.

     Mon Dieu montre moi la voie que je dois suivre pour remettre ma vie en ordre selon ton désir.

    Merci mon Dieu de me conduire dans la lecture de la Bible que je reconnais comme ta Parole divine et ainsi de m’éclairer et de me révéler la vérité par la puissance du Saint-Esprit.  Je crois que ta Parole est la vérité et me donnera toujours satisfaction, et aide moi à le croire de plus en plus.

    Merci Seigneur de m’aider à t’obéir pour me libéré, me guérir.

    Au nom Puissant de notre Sauveur et Seigneur Jésus-Christ. Amen.  Merci mon Dieu.

    A Lui, Jésus-Christ,  soient la Gloire,  la Puissance et l'Honneur pour les siécles des siècles;  Amen.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique